Deuxième émission (enregistrée) avec Valérie Chansigaudi hstorienne des sciences et de l 'environnement autour de son dernier livre "Histoire de la domestication animale » (éd. Delachaux et Niestlé) qui retrace les relations longues et complexes qui nous unissent aux animaux domestiques.

Chiens, vaches, cochons, oiseaux, poissons, animaux de compagnie, de cirque ou dans les zoos, les animaux domestiques n’ont jamais été aussi nombreux qu’aujourd’hui. Une fraction de la biodiversité a été domestiquée et le poids total des animaux d’élevage surpasse largement celui des espèces sauvages 

On sait que plus de 28 milliards de vertébrés sont en élevage dans les fermes (surtout ces 5 espèces : cochons, chèvres, moutons vaches et poulets) .Des chiffres vertigineux aussi pour l aquaculture mondiale, les animaux de laboratoire, les invertébrés, les animaux de compagnies (les chats étaient de 9,76 en 2000 et de 13,48 millions en 2016 !) sans oublier les animaux en captivité dans les zoos et les aquariums. Ce  déluge de chiffres pour souligner que la vie de chaque être humain dépend de dizaines d’animaux domestiques tant pour sa nourriture que pour ses vêtements, sa santé, son  loisir. Et que les cultures ne seraient pas ce quelles sont sans ces bêtes, sans la domestication animale.

Le syndrome de domestication est un concept essentiel développé par Darwin. Il désigne un ensemble de caractéristiques comportementales et morphologiques partagées par les espèces domestiques . Il y a par exemple le changement de pigmentation, les oreilles pendantes, ou réduites, le mufle plus court, les dents plus petites, l’aplatissement de la tête ,  la docilité, la modification des cycles reproductifs ou la queue en tire bouchon chez le chien porc ou renard ! Dans les années 50, un généticien russe Dmitri  Konstantinovich a mis en place un  élevage expérimental de renards argentés basé sur un seul critère comportemental : la docilité.  Il a sélectionné les animaux jusqu'à ce qu ' apparaisse la docilité, syndrome de  domestication.

avec Valérie Chansigaud, historienne des sciences et de l’environnement, , étudie l’impact de l ‘être humain sur l’environnement. Elle est l’auteur de « Histoire de la domestication animale » Ed Delachaux et Niestlé.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.