Pour valoriser les déchets organiques (déchets agricoles, effluents d’élevage et des industrie agro-alimentaires), la méthanisation est une piste séduisante. Mais les sous-produits de la méthanisation, des digestats solides et liquides, riches en azote et en matière organique, qui sont ensuite épandus dans les champs.

Centrale de biomasse
Centrale de biomasse © Getty / hohl

Invité du jour

Lionel Ranjard est spécialiste d’agroécologie et de la biodiversité des sols à l’INRA de Dijon. Il participe à un groupe de réflexion (METHA-REV) qui associe des industriels comme GRDF, qui gère le réseau de gaz français, de grandes ONG (WWW, GERES), des chambres d’agriculture et des associations de riverains. Ce groupe définit des projets scientifiques qui visent à répondre aux questions que posent les digestats de méthanisation.

La méthanisation consiste à faire digérer ces déchets par des bactéries pour produire du bio gaz, un méthane chimiquement identique à celui qu’on extrait des gisements de gaz naturel, qui peut ensuite être injecté dans le réseau ou brûlé en co-génération pour produire de l’électricité et de la chaleur. Les pouvoirs publics sont très favorables à cette idée, pour à la fois réduire notre dépendance au gaz importé et nos émissions de gaz à effet de serre. Car le bio gaz rejette dix fois moins de gaz à effet de serre que le gaz naturel, selon les calculs du cabinet Carbone 4.

Vos solutions pour la planète

Nolwenn Febvre est infirmière anesthésiste au CHU de Rennes et fondatrice de l’association Les petits doudous qui œuvre pour améliorer les séjours à l’hôpital des enfants grâce au recyclage des déchets hospitaliers.L’idée de départ de cette association est basée sur le constat que le séjour à l’hôpital est traumatisant pour les enfants. C’était insupportable pour elle de voir les enfants pleurer et stresser et  ne pas avoir un doudou à leur offrir. 

Invités découverte

Lambert Wilson, acteur, réalisateur & Alexis Rosenfeld, photographe et plongeur professionnel présentent le livre de photos Récifs coralliens cœur de l’océan aux éditions Mangareva. Concernant les récifs coralliens, les chiffres sont vertigineux. A eux seuls, les récifs coralliens contiennent 30 % de la biodiversité de nos océans soit 1 espèce sur 3. Pour partager les histoires de ces lieux de vie hors du commun, chaque auteur a choisi une série de photographies réalisées par Alexis Rosenfeld. Les récits de ces aventures sont contés à travers la sensibilité et la tendresse engagée de l’acteur-réalisateur Lambert Wilson, mais aussi à travers le regard précis et rigoureux du chercheur Serge Planes et enfin sous le prisme de l’émotion du moment vécu, d’Alexis Rosenfeld, plongeur professionnel & photographe. 

Reportage 

La série de reportages de La Terre au Carré, signée Giv Anquetil 

En Alsace, le long du GCO, après la bataille

►►► Episode 1 : Dany Karcher, un maire en colère

Portrait du maire de Kolbsheim Dany Karcher qui était en première ligne de la mobilisation.

7 min

Episode 1 : Dany Karcher, un maire en colère

Par Giv Anquetil

Pour participer  

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, #LaTAC et @LaTacfi sur Twitter, et au 01 45 24 7000, nos invités répondent en direct à vos interrogations. 

►►► Envoyez-nous via les réseaux sociaux et par mail vos initiatives et vos projets pour l'environnement.

Les invités
  • Lionel RanjardÉcologue spécialiste des micro organismes du sol, directeur de Recherche au sein de l’UMR agro-écologie de l’INRA
  • Lambert WilsonActeur français.
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.