Des minéraux prisésdans les océans profonds, on en parle avec notre invité découverte, l'écologue Pierre-Marie Sarradin. Dans vos solutions pour la planète, on expérimente l'autonomie alimentaire avec le collectif "Risomes".A Marseille, joyaux et menaces de la Méditerranée une série de reportages de Maud de Carpentier.

À la recherche de minéraux dans les abysses
À la recherche de minéraux dans les abysses © Getty / Humberto Ramirez

Reportages 

Marseille : joyaux et menaces de la Méditerranée

Episode 1 : La police maritime dans le parc national des calanques

Par Maud de Carpentier

Du Parc National des Calanques, à l'éducation à l'écologie marine, en passant par la pollution des bateaux de croisière sur le port, le littoral de la cité phocéenne livre ses joyaux et ses menaces.

Vos solutions pour la planète

Léo Coutellec est enseignant chercheur en philosophie des sciences. Il est aussi co-gérant du GFA citoyen Champs Libre et membre de Risomes, un collectif qui expérimente le vivre ensemble et l’autonomie alimentaire grâce à l’agriculture citoyenne à Mâlain en Côtes d’Or.

Le point de départ de la dynamique a été l’installation paysanne pour relever le défi de repeupler les campagnes avec une activité économique agricole paysanne et biologique.

Invité découverte

Les abysses recèleraient des quantités considérables de minéraux de grande valeur, notamment des métaux. Soit sous forme de nodules, comme dans la zone Clarion-Clipperton, dans le Pacifique, où de nombreux permis d’exploration ont été accordés, soit sous forme de croûtes près des zones hydrothermales, ou de croûtes riche en cobalt, sur les pentes de volcans sous-marins. Et pourtant, on commence à peine à découvrir la richesse de la biodiversité dans ces environnements profonds. Une vraie course contre la montre s’est engagée entre les biologistes et les industriels qui lorgnent sur ces richesses minérales sous marines.

Pierre-Marie Sarradin est écologue, responsable d’une unité de recherches sur les écosystèmes profonds à l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer. Il est notamment responsable de l’observatoire de fond aux Açores, sur le site Lucky Strike.

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, #LaTAC, @LaTacfi sur Twitter, et @laterreaucarre sur Instagram et au 01 45 24 7000, nos invités répondent en direct à vos interrogations.  

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.