Figure de proue de l’opposition aux OGM, défenseuse de longue date de l’agriculture biologique et de l’importance de la biodiversité, Vandana Shiva est sans doute l’une des militantes écologistes les plus connues dans le monde aujourd’hui.

Vandana Shiva à Paris en 2017
Vandana Shiva à Paris en 2017 © Getty / Kevin Kane

L'invité du jour : 

Physicienne de formation, écoféministe revendiquée, Vandana Shiva est connue pour son combat pour une agriculture paysanne traditionnelle et biologique, et pour son engagement contre la brevetabilité du vivant et les OGM. 

En Inde, elle a créé un centre de recherche et de formation sur la biodiversité et l’agroécologie, Navdanya, qui a constitué au fil des ans tout un réseau de conservation et de distribution de semences, en dehors du marché des multinationales agroalimentaires.

Selon le magazine Forbes, Vandana Shiva est aussi l'une des sept féministes les plus puissantes au monde.

En 1993, Vandana Shiva a reçu le Prix Nobel alternatif pour « avoir placé les femmes et l'écologie au cœur du discours sur le développement moderne ». 

En septembre 2019, elle publie le livre, 1 %. Reprendre le pouvoir face à la toute-puissance des riches aux éditions Rue de l’Échiquier, où elle se penche sur des figures majeures de l'économie mondiale telles que le fondateur d'Amazon, Jeff Bezos, celui de Facebook, Mark Zuckerberg ou encore Bill Gates, fondateur de Microsoft. Elle dénonce l’impact destructeur du modèle de développement économique poursuivi par les multinationales qu’ils ont créées - un impact autant social que politique et écologique, sous couvert de ce qu'elle nomme "philanthrocapitalisme". 

Afin de parer ces 1%, Vandana Shiva propose - en s'inspirant de Ghandi - trois pistes d’action pour contrer le pouvoir des 1% : 

  • le "swaraj", soit l’autonomie ou l’autogouvernance, 
  • le "swadeshi", l’autosuffisance et la création d’économies locales, 
  • le "satyagraha" ou la résurgence de la véritable démocratie.

Elle appelle à la « résurgence du savoir réel, de l’intelligence réelle, de la richesse réelle, du travail réel, du bien-être réel », afin que chacun d’entre nous puisse revendiquer le droit à vivre, penser, respirer et manger librement.

Vos solutions pour la planète : 

Gaël Giraud, économiste et directeur de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique), a publié mardi 1 octobre une pétition adressée aux médias français, et leur demandant que leurs articles concernant le dérèglement climatique soit en accès libre.

L'invité découverte : 

Marc Cerrone est l'un des pilliers de la disco des années soixante-dix. En 1977 sortait Supernature, un tube visionnaire qui jetait un regard inquiet sur l'avenir de la planète.

Quarante-deux ans plus tard, l'artiste n'est pas plus rassuré : son nouveau titre, The Impact, montre son inquiétude pour les écosystèmes bouleversés par l'activité humaine, et appelle les générations futures à se mobiliser pour construire un monde plus écoresponsable. 

Son clip, réalisé par Étienne Perrone, met en scène une planète détruire par la surindustrialisation et désertée par l'humanité. 

Reportages 

La série de reportages de La Terre au Carré, signée Giv Anquetil

Après les incendies, les Amérindiens luttent pour ne pas voir disparaître leur forêt.

►►► Episode 2 : Les Uru Eu Wau Wau en lutte pour ne disparaître

Pour participer

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, #LaTAC et @LaTacfi sur Twitter, et au 01 45 24 7000 nos invités répondent en direct à vos interrogations.►►► Envoyez-nous via les réseaux sociaux et par mail vos initiatives et vos projets pour l'environnement.

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.