Apparus il y a plus de 400 millions d’années, les Insectes représentent le groupe taxonomique le plus riche et diversifié, avec plusieurs millions d’espèces . Un nouvel article fournit un éclairage actualisé sur le phénomène de déclin des Insectes.

Le déclin des insectes
Le déclin des insectes © Getty / borchee

Apparus il y a plus de 400 millions d’années, les Insectes représentent le groupe taxonomique le plus riche et diversifié, avec plusieurs millions d’espèces. Sous l’effet de la disparition des habitats, de l’intensification de l’agriculture avec l’usage massif des pesticides, du réchauffement climatique et des invasions biologiques, les Insectes montrent des signes alarmants de déclin. Bien que difficiles à quantifier, la disparition des espèces et la réduction de leurs populations sont avérées et communes à de nombreux écosystèmes. Elles se traduisent par une perte des services rendus, comme la pollinisation des plantes vivrières, le recyclage de la matière organique, la fourniture de biens comme le miel, et l’équilibre des réseaux trophiques. Il est donc urgent de freiner le déclin des Insectes. Pour cela, il faut mettre en œuvre des suivis à long terme des populations, réduire l’usage des insecticides de synthèse, préserver les habitats naturels, et réinventer la relation de l’Homme à l’Insecte en revalorisant son image et ses usages

Une nouvelle publication " Le déclin des insectes: il est urgent d'agir"  tire la sonnette d'alarme sur la situation des insectes .   Elle vise à fournir un éclairage équilibré et actualisé sur le phénomène de déclin des Insectes. Il commence par décrire brièvement la classification des Insectes et leurs divers rôles dans les écosystèmes avant de présenter un état des lieux du déclin des populations d’Insectes, ses causes probables et ses conséquences écologiques. L’article se termine avec un ensemble de recommandations pour enrayer le déclin des Insectes. L’Académie  des sciences publie de manière concomitante un avis reprenant les grandes lignes de cet article, alertant sur le déclin des Insectes et proposant des mesures à prendre de manière urgente . 

L'Académie des sciences  recommande de prendre urgemment les mesures suivantes :  le lancement de programmes de suivi des Insectes dans différents écosystèmes permettant de préciser l’évolution à long terme des populations, ceci à l’aide de nouvelles technologies et en référence aux collections muséales : une réduction significative de l’usage des pesticides pour  conduire à terme à leur remplacement intégral par d’autres méthodes de lutte, par exemple celles fondées sur l’agro-écologie, la limitation de la conversion des milieux, non seulement en préservant et en restaurant la complexité des habitats naturels mais aussi en restreignant le développement de nouveaux élevages ou de nouvelles cultures (par ex. certains sojas) qui contribuent à la conversion, la lutte contre le dérèglement climatique et contre les espèces exotiques envahissantes, et  la revalorisation de l’image et de l’importance des insectes au bénéfice de la Nature et de l’Humanité à travers l’engagement  indispensable de la société civile. 

avec Philippe Grandcolas est écologue systématicien  et directeur de l’Institut de Systématique, Evolution, Biodiversité  et  Directeur de  recherche du Cnrs au Muséum  national d'Histoire naturelle. Il est l’auteur leader de cette publication.
 

Programmation musicale
L'équipe