Cette semaine dans le club de la Terre au carré, nous plongeons la tête sous l'eau à la découverte des océans, nous parlons de manifestation pour le climat et nous partons à la découverte de Future Africa, un projet qui veut mettre la recherche africain à l'avant-garde de la transition écologique.

Nous plongeons la tête sous l'eau à la découverte des océans
Nous plongeons la tête sous l'eau à la découverte des océans © Getty / Giordano Cipriani

Notre avenir s'écrit dans l'océan

C'est le titre d'un livre signé par Isabelle Autissier, navigatrice et présidente d'honneur de WWF France, et Francis Vallat, président d'honneur de SOS Méditerranée. Ensemble, ils partagent leur passion pour la mer, mais discutent aussi de leurs craintes face aux dégradations systémiques de l'environnement marin.

Entre pêche à outrance, pollution au plastique et réchauffement des eaux, les menaces ne manquent pas de peser sur l'avenir de nos océans. Pourtant ces vastes étendues pourraient bien aussi abriter notre salut : nombre de molécules issues de la mer servent aujourd'hui dans la confection de médicaments. Et d'autres molécules seront sans doute découvertes dans les années à venir. 

Entre ces espoirs et ces dangers, les deux amoureux de l'océan tentent de placer le curseur où il faut. Agir pour l'océan, oui, mais agir en connaissance de cause ! 

Notre avenir s'écrit dans l'océan, Ed. Bayard.

Future Africa

Il veut replacer le continent africain en première ligne de la transition écologique. Cheikh Mbow est le directeur de Future Africa, un campus créé en 2019 sur le site de l'Université de Pretoria, en Afrique du Sud. Face aux nombreux défis que le continent entier voit surgir, à l'aune d'un monde en plein changement, la nécessité d'unifier la recherche africaine est devenu évidente.

Future Africa veut répondre à cette ambition en créant la première plateforme continentale d'échanges et de partage des savoirs et des compétences. Face à des défis inédits, des solutions inédites et une nouvelle façon de concevoir la recherche. 

C'est ce qui se fait déjà sur le projet de la Grande Barrière Verte, sur lequel travaille Déborah Goffner, directrice de recherche au CNRS et spécialisée dans la biologie végétale. Là-bas, elle met sur pied des projets qui cherchent avant tout à répondre à des besoins concrets, formulés par les populations en première ligne face à la désertification. 

10 bonnes raisons d'aller manifester pour le climat

Si vous ne savez pas quoi faire ce dimanche 28 mars, Irène Colonna d'Istria, développeuse de projet à Makesense, a une idée pour vous. Et si vous alliez défendre la planète ? A la veille de l'examen du texte de la loi "Climat résilience" à l'Assemblée Nationale, des membres de la Convention Citoyenne pour le Climat appellent à manifester pour interpeller le gouvernement sur un texte trop peu ambitieux.

Pour en savoir plus, retrouvez l'article de notre invitée intitulé 10 raisons d'aller marcher pour le climat le 28 mars.

Les gagnants du concours OLMA dessin 

Lilian 8 ans gagnant du concours #OlmaDessin
Lilian 8 ans gagnant du concours #OlmaDessin / Lilian
Isalis, 8 ans, gagnant du concours #OlmaDessin
Isalis, 8 ans, gagnant du concours #OlmaDessin / Isalis
L'équipe
Thèmes associés