Au programme du club, on réhabilite la chauve-souris, on porte un regard attentif sur ce qu'il se passe sous nos pieds avec Vigie-Terre un projet de sciences participatives qui recense de nouveaux affleurements et on se penche sur l'explosion du trafic aérien à venir.

A l'occasion de la Nuit Internationale de la chauve-souris on s'intéresse à ce mammifère étonnant qui n'est pas perçu d'un bon œil dans cette période de pandémie, pourtant il est un insecticide naturel efficace et recouvre des particularités physiques fascinantes. On en parle avec François Moutou, vétérinaire zoologue. 

Isabelle Rouget est paléontologue spécialiste des céphalopodes au MNHN et avec Patrick de Wever, ils lancent le programme de sciences participatives VIGIE TERRE.
Isabelle Rouget a une charge de patrimoine géologique, elle est coordinatrice scientifique des actions du patrimoine géologique au Museum.  En France, un inventaire du patrimoine géologique a été lancé en 2007 et cet inventaire se fait en continue avec un réseau national. Vigie-Terre qui a démarré en juin va notamment permettre d’alimenter cet inventaire. Géodiversité et biodiversité sont complètement liés, la nature c’est le vivant et le non-vivant, la géodiversité c’est le support de la biodiversité.

D'ici 2050, le nombre de passagers aériens va exploser de 300% et atteindre 16 milliards contre 4 milliards en 2018 selon l’IATA. Sébastien Porte, auteur de Le dernier avion nous enjoint à ralentir et à réfréner notre besoin (frénétique, parfois futile) de transport aérien. Après cet épisode inédit de mise à l’arrêt du trafic aérien que nous avons traversé lors du confinement de la pandémie de covid-19, deux scénarios s’offrent à nous, celui de reprendre la frénésie aérienne délaissée pendant le confinement ou d’emprunter celui de la décélération, et de la frugalité dans la consommation de transport aérien. Symbole du progrès infini, il pèse aujourd'hui sur le secteur de l’aviation une lourde note environnementale.

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.