A quelques mois des élections municipales, l’écologie s’est invitée dans la quasi-totalité des programmes électoraux. Plusieurs sondages concordent pour montrer que la transition écologique est une préoccupation majeure dans l’opinion publique. Comment analyser ce virage vert ?

L’écologie au cœur des élections municipales
L’écologie au cœur des élections municipales © Getty / Chev Wilkinson

Invité du jour 

Toutes orientations politiques confondues, la protection de l’environnement est devenue progressivement un enjeu crucial du débat politique local.

Selon le sondage La tribune / Elabe-Veolia sur les français et l’environnement (novembre 2019) : 85 % des Français souhaitent que les questions environnementales occupent une « place importante » dans les propositions des candidats de leur commune. 

Dominique Bourg s’intéresse en tant que philosophe depuis de nombreuses années à l’articulation entre écologie et politique. Il est philosophe et professeur honoraire à l’université de Lausanne.

Dominique Bourg avait conduit la liste « Urgence Écologie » rassemblant Génération Écologie (Delphine Batho) et le Mouvement Écologiste Indépendant (Antoine Waechter) aux dernières élections européennes. 

Pour aller plus loin : 

Vos solutions pour la planète

Célia Rennesson est co-fondatrice et directrice de l’association Réseau vrac. Elle interviendra au ChangeNOWsummit, le samedi 1er février sur la thématique « Changer notre mode de consommation » au Grand Palais à Paris.

Concernée par les déchets d’emballages jetables et le gaspillage alimentaire générés par la consommation pré-emballée, Célia a cofondé Réseau Vrac en 2016 pour démocratiser la vente en vrac afin d’offrir une alternative durable et responsable aux consommateurs.

Le Vrac est une manière de consommer qui permet de choisir librement sa manière de consommer, ses quantités et son emballage. 

Invité découverte 

Philippe Marquis est archéologue et directeur de la DAFA (La Délégation archéologique française en Afghanistan).

Philippe Marquis a été résident en Afghanistan entre 2006 et 2014, depuis 2014, y fait de nombreux aller/retours. Il s’occupe du patrimoine culturel archéologique afghan : il y fait des opérations de fouille sur le terrain, il y forme des étudiants, il aide l’administration afghane à gérer le patrimoine archéologique menacé. 

La série de reportages de la Terre au Carré, signée Agnès Faivre 

Guinée : répercussions environnementales de la ruée sur la bauxite et l’or
►►► Episode 3 : création du plus grand parc de chimpanzés d’Afrique de l’Ouest

Pour participer

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, #LaTAC et @LaTacfi sur Twitter, et au 01 45 24 7000, nos invités répondent en direct à vos interrogations.              

►►► Envoyez-nous via les réseaux sociaux et par mail vos initiatives et vos projets pour l'environnement

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.