Au menu du club, on s'intéresse aux moineaux dont trois sur quatre ont disparu du paysage parisien en 13 ans. Les phénomènes paranormaux liés aux spectres, aux fantômes fascinent, et deviennent à leur tour un objet d'étude. La fermeture du delphinarium du Parc Astérix divise.

Fermeture du delphinarium du Parc Astérix

L'annonce de la fermeture du delphinarium ne convainc par l'association "C'est assez!" qui lutte contre la captivité des cétacés. Sur les huit dauphins, certains ont rejoint un delphinarium en Suède "qui est un vrai mouroir" précise Christine Grandjean présidente de "C'est assez!", en effet depuis sa création en 1969, 60 dauphins y sont morts.

La captivité chez les dauphins et les cétacés en général est vécue comme une maltraitance, ils développent des pathologies liées à l'enfermement, comme des problèmes rénaux, des ulcères et des problèmes de peau dus au contact permanent avec le chlore. L'association "C'est assez!" aurait souhaité que les dauphins du parc puissent être transférés dans un sanctuaire prévu pour la réhabilitation des dauphins, à Lipsi en Grèce. Il reste  actuellement deux delphinariums en France, Planète Sauvage et Marineland. 

Christine Grandjean ne demande pas leur fermeture, mais souhaite en revanche l'arrêt de la reproduction dans les delphinariums. La présidente de l'association souhaite dans le cadre d'une proposition de loi bien définir en quoi consiste un sanctuaire et d'arrêter la reproduction en bassin mais aussi  les transferts d'animaux.

On en parle avec Christine Grandjean, présidente et fondatrice de “c’est assez !” créée en 2014 et Morgane Perri, biologiste marine.

Une histoire du spiritisme

Les figures de fantômes spectres et autres formes de l’au-delà ont peuplé  l’imaginaire de différentes cultures à travers les siècles. Les phénomènes paranormaux liés aux spectres, aux fantômes et aux  messages des morts fascinent, et deviennent à leur tour un objet d'étude  pour la science, qui tente d'enregistrer et de photographier les signes  de l'au-delà.... Avec un double regard de médecin et anthropologue Philippe Charlier tente de comprendre quand et pourquoi elles émergents dans nos sociétés. Comment le surnaturel, qui défiait initialement la science, est-il devenu, au cours du 19ème siècle, un  véritable objet d’étude ? Pourquoi les spectres, les fantômes ou les revenants continuent-ils de passionner? 

Son livre Autopsie des fantômes: une histoire du surnaturel est publié aux éditions Tallandier. 

Les moineaux

Entre 2003 et 2016, la chute des effectifs des moineaux est de 73% : trois moineaux sur quatre ont disparu du paysage parisien en 13 ans.  Cette évolution correspond à une baisse de 10% des effectifs chaque année. Avec un retard d'une bonne décennie, les moineaux parisiens subissent le même sort que leurs collègues des autres grandes villes européennes; "des chiffres effrayants" selon Frédéric Malher, ornithologue amateur, délégué régional de la LPO-ILE DE FRANCE . Il participe à  l’enquête Moineaux Corif Lpo depuis 10 ans. Le fondateur auteur et illustrateur de la revue LA HULOTTE, le journal  le plus lu dans les terriers,  Pierre Déom consacre une série de trois numéros aux moineaux . Le tout premier numéro raconte la vie quotidienne de ce drôle de petit oiseau indomptable.  Le Numéro Spécial de La Hulotte sur les moineaux sur abonnement seulemen

Les invités
  • Philippe CharlierMédecin légiste, archéologue et anthropologue, directeur de la recherche et de l’enseignement au musée du quai Branly Jacques Chirac
Les références
L'équipe
Thèmes associés