La population des lions est en déclin et il est désormais classé comme vulnérable sur la liste rouge de l'Union internationale de conservation de la nature (UICN). Ce soir sur Canal + est diffusé le film "Le roi bâtard", pour redécouvrir le roi des animaux.

Les lions
Les lions © Getty

Le roi des animaux est en danger : 9 félins sur 10 ont disparu en deux siècles.  Aujourd'hui 40 % des lions d'Afrique ont disparu au cours des dernières décennies et  il ne subsiste plus que 29 000 à 32 000 individus. 600 lions d'Asie subsistent en Asie contre 180 dans les années 1960 mais tous sont fortement consanguins.   Nombreux sont les scientifiques qui étudient et observent les populations de lions  qui étaient autrefois l'un des plus grands carnivores répandus au monde.

Marion Valeix est chercheuse au CNRS en écologie, rattachée au Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive (LBBE) de Lyon. Elle travaille depuis 20 ans dans le parc national de Hwange, au Zimbabwe, site labellisé Zone Atelier par le CNRS (c’est-à-dire un site d’intérêt pour le suivi à long-terme du devenir des socio-écosystèmes) et ses travaux portent exclusivement sur les communautés de grands mammifères africains.  Réserve de faune depuis 1928, ce parc, créé en 1949, couvre environ 15 000 km² à l’Ouest du Zimbabwe. Il s’agit d’un écosystème très préservé de savane africaine. Plusieurs facteurs font du parc de Hwange un remarquable laboratoire pour étudier les communautés de grands mammifères et les interactions interspécifiques au sein de ces communautés : la présence de grands herbivores et de grands carnivores comme les lions en abondance (14 espèces d’herbivores communs et une guilde complète de grands carnivores, la facilité d’observation des herbivores, l’existence de bases de données à long terme, le fait que le paysage soit fortement structuré par les points d’eau, et un historique de marquage des animaux dont de nombreux colliers GPS déployés sur les grands carnivores (lions et hyènes tachetées) et des herbivores (zèbres, éléphants). Elle s’intéresse à des interactions aussi variées que  les  interactions prédateurs-proies entre les lions et les grands herbivores (buffles, zèbres, koudous…), les interactions prédateurs-prédateurs entre les lions et les autres espèces de grands carnivores (hyène tachetée, lycaons, guépard), les effets des éléphants (car Hwange est caractérisé par l’une des plus fortes densités d’éléphants du continent) sur les interactions entre les lions et les grands herbivores , les interactions entre les lions et les humains à travers la chasse au trophée (qui a fait beaucoup parlé au moment de l’épisode du lion Cecil),  à travers les conflits autour de la prédation du bétail par les lions ou  à travers la gestion de l’eau de surface en savane semi-aride et l’importance des points d’eau dans l’écologie spatiale des lions.

"Le roi bâtard" est un film conte animalier produit par Alexandre Soullier, producteur associé chez Bonne Pioche. Ce film réalisé par Owen Prumm, raconté par Joey Star avec une musique originale de Laurent Garnier et Saycet est diffusé ce mardi 29 septembre à 21h sur Canal . C'est un conte animalier nouvelle génération qui propose une fiction basée sur des images réelles tournées par le réalisateur Owen Prunn. Il y a 10 ans, en 2009, il a installé un camp sous tentes dans une région sauvage isolée du sud de la Tanzanie, une zone avec l’une des plus grandes concentrations de lions au monde. Au fil des ans, il a pu capturer des comportements dramatiques qui ont stupéfié les zoologistes et les comportementalistes des animaux et a réalisé que ces scènes étaient d’une nature tellement dramatique qu’elles se prêtaient à un film bien au-delà du public standard des films animaliers.

« Le roi  bâtard » réalisé par Owen Prumm, raconté par Joey Star avec une musique originale de Laurent Garnier et Saycet est diffusé ce mardi 29 septembre à 21h sur Canal .

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.