Depuis le 3 septembre 2021 a lieu à Marseille le Congrès Mondial de la Nature de l'UICN, l'événement le plus important en matière de préservation de la nature que la France n'ait jamais accueilli.

La Terre au carré au Congrès mondial de la nature de l'UICN, à Marseille, au Parc Chanot
La Terre au carré au Congrès mondial de la nature de l'UICN, à Marseille, au Parc Chanot © Radio France / Mathieu Vidard (France Inter)

Le Congrès mondial de la nature de l’UICN

L’endroit où le monde se réunit pour définir les priorités et guider les actions de conservation et de développement durable. C'est à Marseille que cela se passe. 

Quelles sont les solutions et politiques à mettre en place en urgence pour freiner le déclin de la biodiversité dans un contexte de réchauffement climatique ?

Ce congrès a débuté le 3 septembre et se tiendra jusqu'au 11 septembre dans un contexte d'érosion de la faune et de la flore, aggravé par des catastrophes naturelles de plus en plus fréquentes. 

Il va rassembler des milliers de représentants de gouvernements, d’agences publiques, d’ONG, du monde scientifique, des collectivités locales, des peuples autochtones et des entreprises. Plus de 15 000 experts sont attendus pour débattre et faire émerger des solutions concrètes pour la préservation de la biodiversité. Le Congrès comprend trois composantes principales : l’Assemblée des Membres, lors de laquelle les Membres de l’UICN votent les actions prioritaires, le Forum, un espace mondial dédié à l’innovation et à la science de la conservation, et l’Exposition, où les exposants peuvent présenter leurs travaux aux congressistes et au public. 

Les acteurs locaux au cœur de la conservation : la Motion Grands Singes et ses enjeux, les acteurs locaux au cœur de la conservation de la biodiversité et des grands singes, l'éducation et la sensibilité à l'environnement sont  quelques uns des thèmes débattus lors de la session "Les enjeux de la protection des grands singes" le lundi de 11h à 12h avec Nicolas Hulot président d'honneur de la Fondation Nicolas Hulot, la primatologue Sabrina Krief et Denis Agaba, membre du WildLife Clubs of Uganda. 

La motion Grands singes, à l'initiative de la primatologue Sabrina Krief, vise à prendre des engagements et des recommandations destinés aux états et aux entreprises. L’idée est de mettre des voyants rouges sur une situation de conservation fragile et de renforcer la conservation des grands singes à l’échelle des pays, à l'intérieur et à l'extérieur des aires protégées, en impliquant les acteurs locaux : impliquer les ONG locales, la société civile africaine et agir si on veut sauver les grands singes.

La Terre au carré en direct du Congrès mondial de la nature de l'UICN, à Marseille, au Parc Chanot
La Terre au carré en direct du Congrès mondial de la nature de l'UICN, à Marseille, au Parc Chanot © Radio France / Mathieu Vidard (France Inter)

Des décisions fortes attendues lors de ce Congrès

L’année 2021 sera décisive et, espérons-le, historique pour mettre fin au déclin alarmant de la biodiversité. Des décisions fortes sont attendues pour renverser la tendance et déployer massivement des solutions. Les 55 organismes et 250 experts du Comité français de l’UICN  appellent à la mobilisation et à l’action sur 8 enjeux d’importance mondiale et nationale : Les espèces menacées, les écosystèmes (Forêts, Océan et littoraux), les aires protégées, les Solutions fondées sur la Nature pour lutter contre le changement climatique, la biodiversité en outre-mer, la déforestation importée, l’artificialisation des sols et les alternatives aux pesticides. 

Avec Sébastien Moncorps, directeur du Comité français de l’UICN

La préservation de l’océan est-elle  une solution pour lutter contre le réchauffement climatique ?  

Un océan en bonne santé, un climat protégé. La Plateforme Océan & Climat a pour mission de favoriser la réflexion et les échanges entre la communauté scientifique, la société civile et les décideurs politiques afin de mieux tenir compte de l’Océan dans la lutte contre le changement climatique. La POC s’engage à faire entendre la voix de la société civile et participe à la mobilisation des acteurs de l’Océan sur les enjeux océan, climat et biodiversité avec Loreley Picourt, secrétaire générale de la POC, Plateforme Océan Climat.

Le Cerrado est en danger

C'est un immense territoire au Brésil qui renferme 5% de la biodiversité mondiale mais qui , hélas, est victime de déforestation . Environ 100 000 hectares de végétation naturelle disparaissent chaque année au détriment de la culture du soja.  L’augmentation continue de la consommation de viande et de produits laitiers a généré une explosion de la production de soja. Louise Amand s’est rendue au Cerrado et a réalisé un documentaire « les pieds sur terre » Elle y montre comment, dans un lieu dévasté par l’agro-industrie, des hommes et des femmes s’engagent dans le dialogue de l’agriculture avec la nature, dans l'agro-écologie et l'agroforesterie. Une transition écologique grâce à l'agro écologie est possible avec Louise Amand, réalisatrice du film "Pé na Terra - les Pieds sur Terre".  Elle travaille pour WERVEL, une ONG belge, qui défend une agriculture saine et promeut l’agro écologie et l’agro foresterie en Belgique. Elle alerte sur la situation du Cerrado et propose un Manifeste pour le Cerrado

Quelques organisation et associations qui luttent pour la préservation et la conservation de la biodiversité : 

Nouveau : laissez-nous une note vocale

► Mode d'emploi : téléchargez l'application (gratuite) France Inter si vous ne l'avez pas encore > allez à la page programmes > émission "La Terre au Carré > cliquez sur le bouton "laisser une note vocale" (ou sur ce lien directement). On vous demandera de vous identifier, puis d'enregistrer votre message (que vous pourrez écouter et/ou refaire avant de l'envoyer).

L'équipe