Quels sont les instruments sonores de la Préhistoire et de l'Egypte ancienne et dans quel contexte jouait on de la musique ?

Musique et instruments des temps anciens
Musique et instruments des temps anciens © Radio France

Depuis quelques années des préhistoriens, des musicologues, des scientifiques et des archéologues essaient de remonter à la source pour comprendre comment la musique  a surgi dans l’histoire de l’humanité et  quel était sa place  dans les temps anciens.

Tinaig Clodoré-Tissot  est archéo musicologue  rattachée à l’université de Berlin  au ISGMA,  International study group on Music-Archaeology et ses recherches portent sur l’étude des instruments  sonores du Paléolithique aux Ages des Métaux en Europe. 

Concernant les instruments  sonores du Paléolithique aux Ages des Métaux en Europe, nombreux sont en os et autres matières dures d'origine animale. 

Il y a les aérophones de types flûtes et sifflets en os et en bois de cerf, du Néolithique et des Âges des métaux, ainsi que les instruments de type trompes en corne de bovidé et en coquillage. Les découvertes d'instruments vrombissants en os, les rhombes et les ronfles, restent exceptionnelles pour ces périodes.

Il est probable néanmoins qu'ils aient existé en matières organiques et ne se soient pas conservés. Enfin quelques racleurs en os ont été également recensés pour ces périodes; ils font partie des instruments auto-résonnants ou idiophones. 

L'archéo musicologue Tinaig Clodoré-Tissot
L'archéo musicologue Tinaig Clodoré-Tissot © Radio France

L'instrumentarium des sociétés du Néolithique et des Âges des Métaux peut apparaître plutôt restreint

Ce serait oublier les instruments sonores en pierre, en terre cuite, en métal et même en bois mis au jour dans différents contextes archéologiques en Europe pour ces périodes . Ainsi les flûtes et les sifflets sont-ils plus nombreux et diversifiés. 

Des sifflets globulaires* en terre cuite, géométriques et zoomorphes, apparaissent dès le Néolithique en Europe centrale. 

Plus rares sont les sifflets en pierre fabriqués à partir de géodes de silex. Les instruments de type «trompes» sont parmi les mieux représentés. Les plus connues sont certainement les grandes trompes en bronze verticales comme les Jurs de I'Âge du Bronze

Quelques trompes en terre cuite ont aussi été recensées comme celle datées du Chalcolithique final et du début de l’Âge du Bronze mises au jour à Rouet.

Sibylle Emerit, égyptologue chargée de recherche au Cnrs au sein du Laboratoire HiSoMA , Histoire et sources des mondes antiques à Lyon s'est intéressé  aux sons de l'Egypte ancienne. Le site de Dendara est un lieu majeur pour étudier les processions et les pratiques religieuses en lien avec le son à l’époque ptolémaïque et romaine. Elle s’est engagée, depuis 2017,  via  le projet « Dendara, sanctuaires et nécropoles »  dans un projet d’archéo-acoustique du pronaos ou « salle des fêtes » du temple principal, dont les bases des colonnes sont ornées d’une multitude de musiciens. Ces reliefs ont clairement été conçus en fonction de la perception visuelle et sonore de cet espace rituel. En collaboration avec Dorothée Elwart (EPHE), elle a amorcé une étude du vocabulaire sonore et sensorielle mentionnés dans les textes gravés dans le pronaos, tandis qu’une étude de l’acoustique de cette salle est en cours en collaboration avec l’IRCAM). 

A voir sur ARTE, à l'occasion de la Fête de la musique :

- "Sapiens, et la musique fut", Documentaire de Pascal Goblot, à l’antenne, samedi 26 juin 2021 à 20h50 et Sur arte.tv du 19 juin au 24 août 2021 

- et "À la recherche de la musique de l'antiquité" Documentaire de Bernard Georges, à l’antenne, samedi 26 juin 2021 à 21h45 / Science et Sur arte.tv du 19 juin au 24 août 2021

avec Tinaig Clodoré-Tissot , archéo musicologue rattachée à l’université de Berlin  au ISGMA,  International study group on Music-Archaeology  et ses recherches portent sur l’étude des instruments sonores du Paléolithique aux Ages des Métaux en Europe.

Elle sera cet été au musée de Préhistoire de Solutré  le 25 Juillet pour la fête de la Préhistoire, et au Laténium de Neuchâtel en Suisse la semaine du 15 août, avec ses instruments de musique

et Sybille Emerit,  égyptologue chargée de recherche au Cnrs au sein du Laboratoire HiSoMA , Histoire et sources des mondes antiques à Lyon ,  spécialiste de la perception du son dans l’Égypte ancienne et aussi ancienne membre scientifique de l’Institut français d’archéologie orientale du Caire (IFAO)

14h29
Camille Crosnier ImgPal
Camille passe au vert
Camille passe au vert du lundi 21 juin 2021
Exporter
Programmation musicale
  • Liminanas & Garnier, The LiminanasSaul (edit radio)2021
  • ARLO PARKS
    ARLO PARKSCaroline2021
L'équipe