Sécheresse, impact anthropique, et attaques d’insectes, la forêt subit de nombreuses pressions… comment s’adaptera-t-elle au changement climatique ? A quoi ressemblera la forêt de demain ?

Forêt au Lac de Pierre-Percée
Forêt au Lac de Pierre-Percée © AFP / THIERRY GRUN / ONLY FRANCE

Avec environ 280 000 hectares de forêts, le département des Vosges est le troisième département le plus boisé de France. 

En balade dans la forêt vosgienne, Francis Martin et Jean-Luc Dupouey nous invitent à observer les arbres qui nous entourent : des sapins, épicéas, hêtres, charmes, bouleaux... mais aussi les champignons ou les traces de cerfs et de sangliers passés par là.... 

Comment la forêt vosgienne a-t-elle évolué? Quelles sont les menaces auxquelles elle doit faire face? Comment la protéger dans le contexte du changement climatique? 

Etudier le passé de la forêt permet aux scientifiques de comprendre l'impact des changements globaux et la capacité de la l'écosystème à y faire face. Une connaissance essentielle afin de comprendre aussi comment préserver l’avenir de la forêt...

Francis Martin est microbiologiste, directeur du laboratoire ARBRE de l'INRAE de Nancy. En Lorraine les scientifiques étudiant les arbres et les forêts se sont associés au sein de cette fédération de laboratoires pour étudier les effets des changements globaux sur les forêts et trouver des solutions pour atténuer l’impact du dérèglement climatique.

Jean-Luc Dupouey est écologue forestier spécialiste des plantes à l'INRAE. Il travaille sur l’impact à long terme des activités humaines sur la biodiversité, la fertilité et le fonctionnement des écosystèmes forestiers. Il s’intéresse plus particulièrement aux impacts à long terme des changements d’usage des sols. Ses outils sont la phytosociologie, les analyses de sol, l’isotopie, la dendrochronologie, les documents historiques, etc.

La Terre au Carré avec Francis Martin et Jean-Luc Dupouey, 2021
La Terre au Carré avec Francis Martin et Jean-Luc Dupouey, 2021 © Radio France / France Inter

Reportages: 

  • Sur le sorgho, plante africaine cultivé dans les Vosges par Nicolas Lallemand, agriculteur bio à Ménil-de-Senones depuis 5 ans. Au lieu d'utiliser du maïs, qui consomme beaucoup d'eau, et refusant d'utiliser des produits chimiques, il a préféré se tourner vers d'autres plantes plus économes comme le sorgho qui a le rendement nécessaire pour faire le fourrage dont a besoin pour ses vaches 
  • Ramassage de déchets dans les espaces naturels au bord du lac, avec Marine Aiguier, fondatrice de l’association Rando Nett’, accompagnée de bénévoles et d’enfants
  • Marion et Frédéric Denninger, fabriquent et installent des chaudières écologiques, à Bains-les-Bains.
Les invités
Les références
L'équipe
Thèmes associés