Et si votre "like" avait bien plus d’impact environnemental que vous ne pouviez l’imaginer. Alors que le maître mot du monde numérique est "dématérialisation" il existe bel et bien un impact matériel et palpable.

Voyage au bout du like
Voyage au bout du like © Getty / SEAN GLADWELL

Et si votre "like" avait bien plus d’impact environnemental que vous ne pouviez l’imaginer. Dans les méandres du monde numérique apparaissent des empreintes écologiques bien réelles de ce que nos habitudes et actions quotidiennes numériques provoquent. Besoins en eau, usage de centrale à charbon, consommations dantesques de gigawatt, et occupation du sol par des datacenters, le monde du numérique laisse des traces, exponentielles à l’instar de notre civilisation qui se numérise toujours plus.

Le journaliste Guillaume Pitron a cherché à faire l’expérience sensorielle du monde numérique que nous avons pour habitude de qualifier d’immatériel et dont les impacts sont bien palpables.

Le coût environnemental du numérique se mesure : 34 milliards d’équipements numériques circulent sur Terre, ce qui représente 223 millions de tonnes.  Les TIC consomment environ 10% de l’électricité mondiale (soit la production de 100 réacteurs nucléaires). Par ailleurs le numérique représenterait 4% des émissions globales de gaz à effet de serre.

Un ordinateur de 2 kilos mobilise entre autres, 22kilos de produits chimiques, 240 kilos de combustibles et 1,5tonne d’eau claire. Les puces figurent parmi les composants électroniques les plus complexes qui soient. Il faut une soixantaine de matières premières, telles que du silicium, du bore, de l’arsenic, du tungstène ou du cuivre, toutes purifiées à 99,9999999%, pour les produire. Il existerait aujourd’hui près de trois millions de data centers d’une surface de moins de 500 mètres carrés dans le monde, 85000 de dimension intermédiaire.

La diète numérique, c'est pour demain ? 

On en parle avec 

Guillaume Pitron, journaliste

L’Enfer numérique, voyage au bout d’un like aux éditions les liens qui Libèrent.

Florence Rodhain, maître de conférences HDR en systèmes d'information à l'Ecole Polytechnique Universitaire de l'Université de Montpellier, co-directrice de l'unité de recherche MRM-SI (Montpellier Research Management), membre de 'Reliance en Complexité' aux côtés d'Edgar Morin à Montpellier. Autrice de « La Nouvelle religion du numérique, Le numérique est-il écologique ? » aux éditions EMS

Réagir en laissant une note vocale 

Mode d'emploi : téléchargez l'application (gratuite) France Inter si vous ne l'avez pas encore > allez à la page programmes > émission "La Terre au Carré > cliquez sur le bouton "laisser une note vocale". On vous demandera de vous identifier, puis d'enregistrer votre message (que vous pourrez écouter et/ou refaire avant de l'envoyer).

Les invités
Programmation musicale
  • COURTNEY BARNETT
    COURTNEY BARNETTRae Street2021
  • La FemmeNouvelle-Orléans2021
  • JavaPepetes2000
L'équipe