En Méditerranée, une grande partie de la biodiversité se développe sur les fonds situés entre 0 et 50 m. C'est à cette profondeur que l'on trouve l'herbier de posidonie, plante à fleur endémique de cette mer, véritable nurserie du monde marin méditerranéen.

La posidonie (Posidonia oceanica), cette plante à fleurs marine présente dans presque toute la Méditerranée
La posidonie (Posidonia oceanica), cette plante à fleurs marine présente dans presque toute la Méditerranée © Getty / imageBROKER/Frank Schneider

Les végétations sous-marines de plantes à fleurs à l'instar de l'herbier de posidonie doivent être considérées au même titre que les barrières de coraux tropicaux, les forêts de palétuviers... elles représentent les écosystèmes marins à la fois les plus riches et les plus menacés par nos activités écrit Alexandre Meinesz, professeur émérite à l’Université Côte d’Azur et auteur de Protéger la biodiversité marine (Odile Jacob).

Ces plantes jouent un rôle considérables dans les équilibres écologiques littoraux. A l'instar des prairies ou forêts terrestres, elles constituent un biotope, un écosystème indispensable pour des centaines d'espèces d'algues et d'animaux.

Dans ces faibles profondeurs où se développe la vie, on pourra y rencontrer des éponges, des coraux, des gorgones, des oursins, des étoiles de mer et plus de 300 espèces de poissons différents se nourrissent sur ces petits fonds marins.

Pourtant les herbiers de posidonie doivent faire l'objet d'une conservation drastique depuis 1987 car ils sont très vulnérables et leur temps de repousse est très long. Leurs atteintes sont multiples, mouillage de bateaux, constructions sur la mer. Comment continuer à préserver la biodiversité de la Méditerranée ? 

On en parle avec 

  • Alexandre Meinesz, professeur émérite à l’Université Côte d’Azur et auteur de Protéger la biodiversité marine (Odile Jacob).
  • Sandrine Ruitton, enseignant chercheur à l’Université d’Aix Marseille, elle fait ses recherches à l’Institut Méditerranéen d’Océanologie MIO  

Nouveau : laissez-nous une note vocale

► Mode d'emploi : téléchargez l'application (gratuite) France Inter si vous ne l'avez pas encore > allez à la page programmes > émission "La Terre au Carré > cliquez sur le bouton "laisser une note vocale" (ou sur ce lien directement). On vous demandera de vous identifier, puis d'enregistrer votre message (que vous pourrez écouter et/ou refaire avant de l'envoyer).

Pur, que dit la nature ?

Ecoutez "Pur, que dit la nature ?" le vodcast de FranceTV diffusé tous les vendredis dans la Terre au carré.

Les invités
  • Alexandre MeineszProfesseur de biologie à l'université de Nice Sophia Antipolis
  • Sandrine Ruittonenseignant chercheur à l'Université d'Aix Marseille en biologie marine à l’Institut Méditerranéen d’Océanologie
Programmation musicale
L'équipe