Au delà de la carte postale, la plage est un des environnements naturels les moins biens connus de la planète et abrite une biodiversité unique.

La plage est un véritable ecosystème
La plage est un véritable ecosystème © Getty / Ulrich Hollmann

Au delà de la carte postale, la plage est un des environnements naturels les moins biens connus de la planète et abrite une biodiversité unique.

La plage est un univers à part sur le littoral. De  sable  ou  de  galets,  la  plage  est  un  monde  directement  sous  l’influence  des  marées,  de  la  houle, du vent et de la géologie locale. Tout y est mouvant, le paysage change du tout au tout au rythme des marées et des tempêtes. La  plage  est  l’un  des  écosystèmes  les  plus  riches  de  la  planète.  S’y  côtoient  organismes  marins  et  organismes  terrestres  ainsi  que  toute  une biodiversité de formes de vie spécifiques parfaitement adaptées à cette zone tantôt couverte par la mer, tantôt découverte. La vie y joue même le rôle d’architecte quand elle est à l’origine du développement des dunes grâce à la laisse de mer...

Des algues mais aussi des animaux  cachés dans la laisse de mer  à redécouvrir pour mieux les protéger ! Que sont ces capsules à cornes ou à tortillons que l’on trouve dans la laisse de mer ? Ces capsules contenaient des œufs de raie pour celles à  cornes  et  de  roussette  (une  petite  espèce  de  requin)  pour  celles  à  tortillons. Si vous trouvez des sortes de grappes de raisins, ce sont les œufs de la seiche. En les observant de plus près, il est facile d’y voir par transparence les embryons de ce céphalopode. Il y a aussi la puce de mer. Contrairement à ce que son nom donne à penser, la puce de mer, qui vit sous la laisse de mer, ne pique pas. Elle joue un rôle primordial dans cet  écosystème  puisqu’elle  mange  tous  les  déchets.  C’est  la  grande  «  nettoyeuse  »  de  nos  plages.  Elle  est  l’un  des  aliments  de  base  des  gravelots qui nichent dans la laisse de mer. Attention aussi aux oiseaux qui nichent sur les plages! Au printemps, sur les plages sauvages de sable ou de galets, il n’est pas rare  de  rencontrer  sur  la  laisse  de  mer  de  petits  oiseaux  qui  détalent  quand vous approchez. L’observateur doit garder ses distances pour ne pas mettre le gravelot à collier interrompu en danger. En effet, l’espèce niche  dans  une  dépression  faite  dans  la  laisse  de  mer. Sans oublier les coquillages et les crustacés.

Ce  grand  écosystème  sauvage  et  méconnu  est  aussi  le  terrain  de  jeu  favori  de  nos  sociétés  urbaines depuis la seconde moitié du XIX ème siècle. La plage, qui à une époque était un lieu délaissé des hommes, a connu une grande fréquentation quand la mode des bains de mer s’est étendue grâce au chemin de fer. Puis au XXe siècle, la plage est devenue un milieu très convoité pour le développement  de  nombreuses  activités  économiques  et  de  loisirs  et  les  aménagements  possibles. Malgré cette pression, la plage reste parmi les écosystèmes les plus riches de la planète. Et pourtant, il est toujours aussi mal connu de la majorité des gens...

avec Arnaud Guérin, géologue photographe et auteur de "La plage, une nature cachée" Ed Glénat

14h54
chronique de Thierry Lhermitte
Exporter
Programmation musicale
  • LA FEMMELe sang de mon prochain (radio edit)2021
  • Benny Sings
    Benny SingsHere it comes2021
L'équipe
Thèmes associés