Dans le Club cette semaine, le cœlacanthe, ce poisson emblématique des profondeurs est bien plus vieux qu'on ne le pensait, le 3e rapport annuel 2021 du Haut Conseil pour le climat et de la pop végétale.

Un cœlacanthe, un poisson dont l'origine du groupe remonte à 400 millions d'années. Il peut mesurer jusqu’à 2 m de long pour un poids maximal de 110kg
Un cœlacanthe, un poisson dont l'origine du groupe remonte à 400 millions d'années. Il peut mesurer jusqu’à 2 m de long pour un poids maximal de 110kg © AFP / WALTER B. MYERS / LEEMAGE

Pour le dernier vendredi de la saison et avant de partir en vacances, le Club vous propose un point sur le 3eme rapport  annuel 2021 du Haut Conseil pour le Climat avec Corinne Le Quéré, de la chanson " pop botanique" avec La botanique, duo de botanistes musiciens et une étude sur le cœlacanthe nous apprend qu'il est centenaire !

3e rapport du Haut Conseil pour le Climat

Corinne Le Quéré est la Présidente du Haut Conseil pour le Climat , organisme indépendant chargé de donner des avis et d’émettre des recommandations sur la mise en œuvre des politiques et mesures publiques pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de la France.  Il a vocation à apporter un éclairage indépendant sur la politique du gouvernement en matière de climat. Cette semaine , le HCC rend public son troisième rapport annuel 2021 : "Renforcer l'atténuation, engager l'adaptation". Le Haut Conseil pour le Climat note les progrès de la France, mais ils restent insuffisants. 

Les rapports du Haut conseil, fondés sur des analyses, évaluent les politiques et mesures en place et prévues et formulent des recommandations et propositions pour aider la France à atteindre ses objectifs. Ils donnent un éclairage indépendant, factuel et rigoureux sur l’évolution des émissions de gaz à effet de serre de la France et sur ses politiques publiques. Il offre une perspective à long-terme. Tous les avis et rapports du Haut conseil pour le climat sont rendus publics. 

Afin d'accélérer la transition bas-carbone, le Haut Conseil pour le climat préconise entre autres, de  clarifier des politiques publiques encore peu lisibles. Les mesures en place et les calendriers de décarbonation actuels orientent insuffisamment les investissements, faute de perspectives claires et stables à moyen et long termes, et d’horizons temporels trop éloignés. 

Il propose également de finaliser au plus vite les stratégies locales et les faire converger vers les objectifs nationaux , d'améliorer les processus d’évaluation et de suivi des politiques publiques, qui permettent de disposer de retours d’expériences rapides et d’accélérer les progrès ainsi que d'intégrer systématiquement l’adaptation au changement climatique dans les politiques aux échelons nationaux et territoriaux car les impacts d’un climat qui change se font déjà sentir.

Le cœlacanthe, plus vieux qu'on ne pensait

Ce mois-ci est paru dans la revue Current Biology une découverte qui a bouleversée les connaissances sur le cœlacanthe cet étonnant poisson des profondeurs. 

Le cœlacanthe, espèce emblématique en évolution, peut au moins vivre 100 ans, mais avec une période de gestation de 5 ans et une reproduction vers 55 ans. Ces résultats, tout juste publiés par des chercheurs de l’Ifremer et du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, bouleversent la connaissance de cette espèce : déjà classée en grand danger par l'UICN, elle est beaucoup plus vulnérable qu'on ne le pensait.  

Animal mythique, dont l'origine du groupe remonte à 400 millions d'années. Il peut mesurer jusqu’à 2 m de long pour un poids maximal de 110kg. L'espèce africaine réside dans les eaux du détroit du Mozambique et sa population ne serait potentiellement de quelques milliers d’individus seulement. Le cœlacanthe est classé parmi les espèces en danger critique d'extinction par l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

Le principal auteur Kelig Mahé présentera ses découvertes sur le cœlacanthe lors d’une conférence le 11 juillet à 14h à Boulogne-sur-Mer organisée dans le cadre de la Fête de la mer.

On en parle avec 

Avec Marc Herbin, spécialiste du cœlacanthe au Muséum national d’histoire naturelle 

Kelig Mahé, biologiste marin spécialiste sur les traits d’histoire de vie et notamment la croissance chez les poissons, la sclérochronologie, au laboratoire ressources halieutique de l’IFREMER de Boulogne-sur-mer 

Le duo Labotanique

Ronan Moinet et Thomas Cochini font partie du duo Labotanique. Ils sont agronomes, amoureux des plantes et musiciens chanteurs et sortent "Expressions végétales"  leur premier album. Sur ce premier album, on voyage d'une plante à une autre et chaque titre interroge notre société , à travers le point de vue d'une espèce végétale. 

Et c'est donc tout naturellement que cette sortie s'accompagne d'une tournée dans les jardins botaniques de France et espaces végétalisés.  Ils seront  07.07 La Soufflerie Rezé (44) , le 10.07 Guinguette Culturelle estivale Bouguenais (44) , le 11.07 Jardin Île Tahitou (50) , le 18/09 Le Nombril du Monde Pougne Hérisson (79)  et le 16.11 Festival Fédéchansons Paris (75).  Les textes de leurs chansons évoquent ainsi clairement le rapport à la nature.  

Dans leur nouvel opus Expressions végétales, 11 chansons célèbrent 11 plantes dont les vertus et les caractéristiques sont autant de portes d’entrée pour évoquer l’amour, les chagrins, le désir, l'hyper connexion

L'équipe
Thèmes associés