Nous vous proposons de ré écouter le grand reportage de Fleur Sitruk que nous avions diffusé en septembre dernier. Un reportage qui va nous faire voyager au point le plus bas du globe, dans la mer morte, bordée par Israël et la Jordanie. Une mer qui est en train de disparaître, victime de la surexploitation de ses ressources. Son niveau baisse en effet d’1 mètre 20 chaque année. Fleur Sitruk s’est rendue en Israël, en Jordanie et dans les territoires palestiniens pour tenter de comprendre ce phénomène. La mer morte est un champ d’exploration unique pour les scientifiques. On connaît déjà la composition de son eau : 10 fois plus salée qu’une mer ordinaire, avec des concentrations exceptionnelles en brome et en magnésium. Mais ce n’est que très récemment que les chercheurs ont percé le secret de ses effets thérapeutiques. La mer morte est, en effet, un lieu de cure réputé pour les maladies de la peau telles que le psoriasis. 1 million de touristes s’y rendent chaque année et pour sauver le site, les pays riverains ont donné leur feu vert à la construction d’un canal entre la mer rouge et la mer morte, financé par la Banque Mondiale. Mais selon les scientifiques, cet apport massif d’eau salée pourrait modifier, de façon irréversible, la composition de l’eau de la mer morte.

La chronique de Caroline Tourbe

programmation musicale

Lisa Ekdahl

Don’t stop ### JP Nataf

Viens me le dire ### Daphné

Le petit navire

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.