Deux sujets cette semaine dans "Le Club des Têtes au carré" pour deux reconstitutions : celle de L'Hermione , "frégate de la liberté", à Rochefort-sur-mer et celle de la nef de la grotte de Lascaux, Lascaux III, à l'espace Cap Sciences de Bordeaux.

L'Hermione , demoiselle de Rochefort

L'Hermione
L'Hermione © Association Hermione-Lafayette

A Rochefort, depuis 1997, dans l'ancien Arsenal maritime, une équipe de passionnés reconstruit la frégate Hermione , qui en 1780 permit à La Fayette de traverser l'Atlantique pour rejoindre l'Amérique.Ce grand navire en bois, témoin d'une période phare de l'histoire maritime française est reconstruit sous les yeux du public qui peut ainsi découvrir le travail des charpentiers, forgerons, gréeurs, calfats, voiliers... Pour parler de ce projet collossal, qui devrait prendre fin prochainement, "La Tête au carré" reçoit Maryse Vital , déléguée générale de l'association Hermione-La Fayette.

Le reportage de Pascale Pascariello

Le navire devrait être mis à l’eau en juillet 2012. Pour l’instant, il trône au dessus de l’eau, paré de ses couleurs vives d’origine : jaune, bleu, saumon. De plus de 65 mètres de long, une coque entièrement en chêne, le chantier de ce symbole maritime a commencé il y a 15 ans. L’Hermione , c’est près de 400 000 pièces de bois et de métal, 24 kilomètres de cordage, un vrai défi technique. Pascale Pascariello n'a pas suivi le parcours de la visite guidée où affluait le public, mais les coulisses, l’atelier où venait d’arriver la mature. Là des charpentiers travaillaient autour de l’un des trois mâts de 25 mètres de long. Munis d’outils contemporains, les charpentiers tentent de repenser les plans (lorsqu’ils existent) de pièces du navire construit au XVIIIème siècle, en près de 6 mois.

Lascaux à la conquête du monde

Préhistorique - Lascaux
Préhistorique - Lascaux © Adibu456

A l'automne prochain, une reconstitution de la nef de la célébrissime grotte de Lascaux ouvrira ses portes à Cap Sciences, à Bordeaux. Il s'agira en fait d'une exposition ambulante, destinée à effectuer une tournée internationale pour faire découvrir au plus grand nombre les merveilles de ce bijou du patrimoine préhistorique, malheureusement aujourd'hui fermé au public. Comment ces fac-similés grandioses ont-ils été effectués ? Quel est l'avenir de la Grotte en elle-même ? Pour répondre à toutes ces questions, "La Tête au carré" reçoit le paléontologiste et paléoanthropologue Yves Coppens .

Le reportage de Pascale Pascariello

Depuis 1963, Lascaux est fermée au public. A quelques kilomètres de la grotte et de sa première reproduction, Lascaux II (ouverte en 1983), se prépare depuis 3 ans à l'Atelier des fac-similés du Périgord (AFSP), Lascaux III. Une exposition itinérante de 5 panneaux de la nef de Lascaux qui commencera à Bordeaux en octobre avant de naviguer par conteneur vers les États-Unis et le Canada. Pascale Pascariello est allée visiter l'AFSP. En entrant dans l’immense hangar de l’atelier, on découvre de grandes parois de 6,60 mètres sur 3,70 dont la surface est une copie au millimètre près du relief des murs de Lascaux, réalisé grâce à un relevé au laser dans la grotte. La seconde étape, celle du dessin, de la pose des couleurs, lui est expliquée par le responsable de l'atelier, Francis Ringenbach.

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.