L'intelligence individuelle et collective des fourmis

Fourmi argent sur une branche
Fourmi argent sur une branche © Getty / Rundstedt B. Rovillos

Antoine Wystrach et Audrey Dussutour sont tous les deux éthologistes au Centre de Recherches sur la cognition animaleà l’université Paul Sabatier de Toulouse. Tous deux étudient l'intelligence des fourmis, l'un au niveau individuel et l'autre au niveau collectif.

Les fourmis sont des insectes sociaux formant des colonies ou des fourmilières composés de plusieurs milliers d’individus. Ce collectif est un super organisme auto-organisé. C’est une intelligence collective qui émerge des enchaînements d’un grand nombre d’interactions entre individus et leur environnement . Audrey Dussutour étudie la régulation du trafic chez les fourmis et a démontré que pour prévenir et limiter la formation d’embouteillages, les fourmis utilisent des règles comportementales très simples grâce auxquelles l’organisation spatiale des flux s'adapte automatiquement aux contraintes du milieu.

L'intelligence d'une colonie de fourmis peut être également individuelle. Antoine Wystrachet ses collègues ont mené des expériences sur des fourmis de l’espèce Cataglyphis velox dans le désert andalou et ont alors découvert les étonnantes capacités d'orientation des fourmis grâce à un comportement inattendu : après une certaine distance, une fourmi peut lâcher sa charge, se retourner, observer la scène en alignant son corps dans la direction de la route puis se remettre en marche dans la bonne direction.Malgré leur cerveau plus petit qu'une tête d'épingle, les fourmis sont ainsi d'excellentes navigatrices utilisant à la fois des repères célestes et terrestres pour mémoriser leur route.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.