Tino, premier robot hydraulique
Tino, premier robot hydraulique © V8 News (impression écran)

Ils sont déjà parmi nous mais nous ne les voyons pas. Ce sont tous nos objets connectés qui détectent nos réactions, s’adaptent à nous, et parfois même orientent nos choix à notre insu. Bientôt, certains d’entre eux auront une apparence humaine, déchiffreront nos émotions, nous parleront, et pourront même nous manifester de l’affection, voire de l’amour. Mais avons-nous envie de ce bonheur-là ? Comment réagirons-nous au fait de nous savoir surveillés en permanence ? Et que deviendra la relation de l’homme à ses semblables lorsque nous serons entourés de créatures humanoïdes programmées pour tout savoir de nous et anticiper nos désirs même les plus secrets ? Ce n’est pas de la science-fiction : il est urgent d’y réfléchir et de préparer nos enfants au monde de demain.

L’amour à la robote

Un homme écrit à la machine une lettre d’amour et la machine répond à l’homme et à la main et à la place de la destinataire Elle est tellement perfectionnée la machine la machine à laver les chèques et les lettres d’amour Et l’homme confortablement installé dans sa machine à habiter lit à la machine à lire la réponse de la machine à écrire Et dans sa machine à rêver avec sa machine à calculer il achète une machine à faire l’amour Et dans sa machine à réaliser les rêves il fait l’amour à la machine à écrire à la machine à faire l’amour Et la machine le trompe avec un machin un machin à mourir de rire.

(Jacques Prévert)

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.