La musique accompagne nos vie de la naissance à nos dernières heures. Elle est omniprésente dans nos sociétés, dans toutes les cultures du monde.

Le bébé naît "musical" et sa vie entière est ensuite nourrie de sonorités qui impriment sa mémoire des émotions associées aux expériences jalonnant son existence. Le vieillard meurt "musical" car ces sonorités ont le pouvoir de synthétiser en quelques poignées de secondes l'ensemble des expériences vécues.

Chorale
Chorale © http://picasaweb.google.com/lh/photo/3AQQ5STnKS6FwjYr6GaJBg / http://picasaweb.google.com/lh/photo/3AQQ5STnKS6FwjYr6GaJBg

L'émission

Le pouvoir thérapeutique de la musique

Si la musique adoucit les mœurs, soigne-elle les maux ? Elle peut adoucir la vieillesse en agissant sur la motricité et la mémoire. La musique est ainsi de plus plus utilisée dans les protocoles de soins non médicamenteux, de la néonatologie aux maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

avec HERVE PLATEL professeur de neuropsychologie et membre du laboratoire » Neuropsychologie cognitive et neuro anatomie fonctionnelle de la mémoire humaine » Inserm U 1077, à l’Université de Caen.

et EMMANUEL BIGAND, professeur de psychologiecognitive à l'université de Bourgogne,directeur du LEAD Laboratoire d'études de l'apprentissage et du développement à Dijon.

Pour aller plus loin

"Le cerveau mélomane" sous la direction d’Emmanuel Bigand, aux éditions Belin/Cerveau et Psycho.

"Neuropsychologie et art, théories et applications cliniques" d'Hervé Platel et Catherine Thomas-Antérion, aux éditions De Boeck/Solal.

"Les allegros d’Alzheimer", dix films produits par l'Inserm sur les bénéfices apportés par la musicothérapie dans la prise en charge des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer. A voir notamment, la contribution d'Hervé Platel : "La musique va à l'hippocampe".

Et si la musique soignait certains maux ? Un article sur le livre "Le cerveau mélomane" d'Emmanuel Bigand.

Photo homepage : Thérapie musicale © Pascal Deloche - Godong - Corbis

A la sortie du studio

Emmanuel Bigand et Hervé Platel répondent à la question "La musique est-elle plus étudiée que les autres formes d'art en thérapeutique ?". Pour Hervé Platel, la musique "capte plus notre cerveau" et suscite notre intérêt. Emmanuel Bigand pense que l'intérêt scientifique pour la musique pourrait venir du fait que selon certaines hypothèses elle préparerait l'avènement de la fonction linguistique chez l'humain.

Résumé des échanges sur Twitter

Retrouvez La tête au carré :

Dossier01
Dossier01 © cc axel VF / axel Villard Faure
Chronique02
Chronique02 © cc axel VF / axel Villard Faure
NewsDef
NewsDef © cc by Axel VF / Axel VF
nouret
nouret © cc by Axel VF /
facebook01
facebook01 © cc axel vf / axel villard-faure

Les invités

Les références

L'équipe

Nous contacter
  • ICAgICAgICAgICAgPHN2ZyBjbGFzcz0iaWNvbiI+CiAgPHVzZSB4bWxuczp4bGluaz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMTk5OS94bGluayIgeGxpbms6aHJlZj0iI2ljb25fY29udGFjdCI+PC91c2U+Cjwvc3ZnPiAgICAgICAgICAgIENvbnRhY3QKICAgICAgICA=

(ré)écouter La Tête au carré Voir les autres diffusions de l'émission

La Tête au carré a 10 ans

Le club de la tête au carré

Regards sur le sport