L’espérance de vie a augmenté de 25 ans au XXe siècle (source INSEE 2010) ; le travail représente 12% de notre temps de vie éveillée, contre 40% au début du XX ème siècle (source J. Viard) ; les Français parcourent en moyenne chaque jour 45 km, contre 5 km au début du siècle dernier (source J. Viard) ; .80% des femmes ont un revenu salarié, contre 48% en 1968 (source INSEE).

Conséquences : avènement d'une civilisation du ou plutôt des temps libres, d'une population mobile qui se développe hors de la densité urbaine. Car, si l'espace urbain a augmenté de 19% en une décennie (les villes occupant désormais 22% du territoire.), c’est à la campagne que la croissance démographique est la plus importante et non plus dans « l’urbain central ».

La France connaît en effet une accélération du nombre et de la taille des petites agglomérations. En vingt ans, 231 communes rurales ont vu leur population atteindre le seuil de 2 000 habitants agglomérés et sont donc devenues urbaines. Entre 1999 et 2007, la population urbaine a augmenté de 4,6%, la population rurale de 9% (source INSEE Première, août 2011).

Résultat : le boom des extra-urbains hyper-mobiles qui, comme les décrit Jean Viard sont des "habitants qui ont fait le choix de quitter l’urbain central comme lieu résidentiel. Urbains, ils le sont toujours, bien sûr, mais ils habitent ailleurs. Ils sont les habitants de laville-nuage , mais aussi de la toile TGV".

avec le sociologue JEAN VIARD

Jean Viard
Jean Viard © Radio France

Il est directeur au CEVIPOF, Centre de recherches politiques de Sciences Po

"Nouveau portrait de la France, la société des modes de vie" Ed de l'Aube

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.