Emmanuelle Charpentier
Emmanuelle Charpentier © Radio France / Com L'Oreal / UNESCO

Né le 11 Décembre 1968 à Juvisy-sur-Orge, Emmanuelle Charpentier s'est d'abord intéressée à la résistance aux antibiotiques et aux gènes de virulence de plusieurs bactéries à gram positif, en étudiant le transfert de gènes de virulence par des phages, chez les streptocoques.

Plus récemment, elle a mis en évidence un nouveau mécanisme moléculaire ARN-dépendant impliquant le système immunitaire bactérien CRISPR-Cas. Cette étude a été à la base d’une technique maintenant appelée CRISPR-Cas9 qui permet de réaliser des mutations et autres manipulations dans les génomes de mammifères et de plantes. Mise au point avec la biochimiste américaine Jennifer Doudna , cette technique devrait leur valoir le Prix Nobel. Aujourd'hui, Emmanuelle Charpentier est l'une des 100 personnes les plus influentes dans le monde d'après le magazine Times.

Mais cette technique soulève déjà des questions sur dérives potentielles de manipulation du vivant. Il faut dès à présent poser les cadres éthiques et législatifs de cette grande avancée.

En savoir + : découvrez la vidéo de la conférence en français d'Emmanuelle Charpentier lors de la séance publique de l'Académie des sciences le 22 mars 2016 sur "la révolution CRISPR-Cas 9"

A la Une de la Science, des empreintes de reptiles réalisées au pochoir découvertes dans une grotte ornée de la préhistoire.

Et c’est une première en archéologie ! Le site de Wadi Sura II a été découvert en 2002, dans un coin reculé au Sud-ouest de l’Egypte, à la frontière de la Lybie et du Soudan. Cette grotte ornée qui présente un nombre très importants de peintures, datant de 8 000 ans, est connue notamment pour ces 900 traces de mains, que jusqu’ici on croyait humaines… Des chercheurs ont révélé qu’il s’agissait en fait d’empreintes de varans. Une nouvellequi pourrait bien révolutionner les connaissances sur l’art rupestre.

Mathieu Vidard et Catherine de Coppet sont en ligne avecEmmanuelle Honoré, archéologue de l'équipe Ethnologie Préhistorique du CNRS et chercheur à l'Université de Cambridge, qui a mené cette étonnante recherche

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.