De même qu'on a découvert l'importance cruciale de la flore intestinale, on découvre aujourd'hui celle de la flore vaginale pour maintenir l'équilibre intime et éviter les désagréments gynécologiques les plus fréquents (rediffusion du dossier du 13 février 2018)

 Lactobacille
Lactobacille © Getty / STEVE GSCHMEISSNER

Le microbiote vaginal, anciennement appelé flore vaginale est un petit monde microbien peuplé d'environ 1 milliard d'individus... Cette flore, composée à 85% de "bonnes bactéries", les lactobacilles, accompagnent la femme tout au long de sa vie et évoluent en fonction de certains facteurs physiologiques : puberté, règles, grossesse, ménopause… 

Mycoses, cystites, infections bactériennes, troubles vaginaux de la période post-accouchement ou de la ménopause...  

C’est souvent le déséquilibre de la flore vaginale qui est à l’origine des infections. Il y a 10 ans encore, les chercheurs ignoraient l'incroyable diversité de ce micromonde, ils n'avaient pas la moindre idée du nombre d'espèces en jeu dans le vagin, de leurs rôles dans le bon fonctionnement local et de l'impact de leur déséquilibre. Si les nouvelles découvertes scientifiques sur les bactéries qui peuplent  le vagin sont une véritable révolution, c’est parce que cet écosystème est une clé méconnue de la santé des femmes...

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.