Le monde compte en 2018 quelques 3,66 milliards d’internautes et devrait compter 4,13 milliards en 2021 soit 53,6 % de la population mondiale et nous sommes tous des victimes potentielles de cyberattaques car notre patrimoine informationnel est exposé.

La cyberattaque
La cyberattaque © Getty / PM Images

Nous vivons dans des sociétés de plus en plus numérisées où presque toutes les activités humaines dépendent du bon fonctionnement des technologies de l’information, en particulier d’Internet. Tous sont ainsi irrigués par une informatique vulnérable aux cyberattaques. Nos vies personnelles et professionnelles se trouvent dorénavant menacées par ces nouvelles formes d’affrontement et dépendent de la cybersécurité. 

On est tous des victimes potentielles de la cybercriminalité car notre patrimoine informationnel (nos données personnelles) est exposé. C’est aussi le cas pour les PME-PMI peu équipées pour se défendre. La cybersécurité est une nécessité vitale mais il faut diffuser une culture de la cybersécurité qui passe par la responsabilisation de l’ensemble des utilisateurs, en faire des consommateurs de technologies responsables, conscient de l’ampleur de la menace potentielle et de la valeur de l’information.

Qui sont ces "cyberpirates" ?

Quels sont les impacts réels de ces cyberattaques sur nos sociétés ?

Comment s’en préserver et gérer les crises ?

Comment doivent s’organiser les entreprises en cas de cyberattaques ?

• avec Philippe Trouchaud, expert en cybersécurité associé au sein du cabinet PwC, et auteur de La Cybersécurité face au défi de la confiance (éditions Odile Jacob) préface de Pascal Andrei, directeur de la sécurité du groupe Airbus. 

Nicolas Arpagian, directeur de la Stratégie d'Orange Cyberdefense et enseignant à l'Ecole Nationale Supérieure de la Police (ENSP). Il est l'auteur de La Cybersécurité (2018) aux Presses Universitaires de France (PUF) dans la collection "Que Sais-Je". 

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.