L’équipe de Dominique Schneider, biologiste de l'évolution, travaille sur une expérience pas comme les autres : la plus longue expérience d’évolution en cours dans le monde.

La bacterie Escherichia Coli
La bacterie Escherichia Coli © Getty / Universal Images Group

L’histoire commence en 1988 aux Etats-Unis. Richard Lenski,  chercheur en biologie, se lance dans un pari fou : faire évoluer une bactérie en laboratoire. En 5 ans, sa bactérie accumule près de 10 000 générations, l’expérience devient célèbre et Richard Lenski acquiert le statut de pionnier dans le domaine de l’évolution expérimentale.

A partir d’un seul ancêtre, la bactérie Escherichia coli, Richard Lenski a initié 12 cultures en parallèle. Le projet repose sur l'utilisation d'une souche de la bactérie E. coli pour initier 12 populations en parallèle. Dans chacune d’entre elles, les bactéries se reproduisent environ 7 fois par jour en se nourrissant de leur milieu de culture, une sorte de soupe avec du sucre en guise de nutriment. Ce milieu est renouvelé tous les jours.  Les bactéries sont propagées par transferts quotidiens dans un environnement défini contenant une quantité limitée de glucose, et ce depuis maintenant près de 70 000 générations, qui équivalent à l'échelle humaine à près de 2 millions d'années d'évolution.  Des échantillons, prélevés à des intervalles de 500 générations, sont conservés avec la souche ancestrale à -80° C et fournissent ainsi des archives fossiles complètes et vivantes. Aujourd’hui, cette évolution en éprouvette est toujours en cours, et fait l’objet de recherches dans le monde entier. 

  • A Grenoble, Dominique Schneider et son équipe étudient cette expérience.  L'équipe GEM de TIMC-IMAG (Génomique et Evolution  des Microorganismes) détient une collection exceptionnelle de souches dérivées par évolution expérimentale de la bactérie Escherichia coli. Voilà plus de 30 ans qu'elle collabore avec Richard Lenski et travaille sur ce projet original d'évolution expérimentale de la bactérie Escherichia coli.  Tout ce travail collaboratif a donné lieu à une trentaine de publications communes dont plus de 20% dans des revues telles que Nature, Science, Nature Rev Microbiol et PNAS.
  • avec Dominique Schneider,  biologiste de l’évolution, responsable de l'équipe GEM (Génomique et Evolution  des Microorganismes)          de TIMC-IMAG (   "Techniques de l’Ingénierie Médicale et de la Complexité - Informatique, Mathématiques, Applications, Grenoble»)   et professeur à l’Université Grenoble Alpes. Il est aussi Directeur d’un Laboratoire International « Predicting Evolution »
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.