Depuis une quinzaine d'années, la flore microbienne de notre intestin a presque obtenu son statut d'organe à part entière. Métabolisme, immunité, absorption, digestion...

Escherichia coli, naturellement présente dans l'intestin
Escherichia coli, naturellement présente dans l'intestin ©

De plus en plus de travaux suggèrent que son déséquilibre est lié à de nombreuses pathologies comme l'asthme, le diabète ou l'obésité. Il aurait même un effet sur notre état mental ! En effet, notre microbiote intestinal arriverait à communiquer avec notre cerveau en favorisant la libération d'hormones ou en sécrétant des neurotransmetteurs.

De quoi est composée notre flore bactérienne ? Comment nous maintient-elle en bonne santé ? Quels sont les liens entre microbiote et les maladies ? Comment prendre soin de ses bactéries intestinales ?

Pour nous en parler, nous recevons Karine Clément , médecin, directrice de l’Institut de cardio-métabolisme (ICAN), affilié avec l’Inserm UPMC et l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière ; Hervé Blottière , biologiste cellulaire, directeur de recherche à l’institut MICALIS, et directeur scientifique de MetaGenoPolis ; et Aline Perraudin , directrice de la rédaction de « Santé magazine », partenaire de cette émission avec son dossier du mois de mars sur ce sujet.

A la UNE de la science aujourd'hui : la science pour tous !

C’est le cri de nombreux chercheurs français qui souhaitent que leurs travaux soient accessibles au plus grand nombre. Dans leur lettre parue dans le journal le Monde lundi dernier, ces scientifiques appellent les sénateurs à voter l’article 18 du projet de loi « pour une République numérique ». Pour nous en parler, nous recevons au téléphone Serge Abiteboul , chercheur à l’INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique) et ancien membre du Conseil National du Numérique ; et Romain Dacos, directeur du Centre pour l'édition électronique ouverte - OpenEdition à Marseille. Bonjour à tous les deux !

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.