Alternatives
Alternatives © Creative Commons

Se passer de l'expérimentation animale relève t-il de la science fiction?

Selon de nombreux chercheurs, il est impossible de se passer des essais chez les animaux... Aucun ordinateur ni aucune éprouvette ne pourraient simuler les mécanismes biologiques aussi complexes que ceux du sang, du système nerveux ou du mécanisme digestif.

Pourtant, il existe des alternatives à l'expérimentation animale. Claude Reiss , président de l'association Antidote, a développé la toxicogénomique . Il s’agit d’une méthode d’évaluation des risques toxiques des produits chimiques, basée sur deux avancées de la biologie moderne : la culture des cellules humaines et les puces à ADN.

Quels sont les enjeux? Les applications thérapeutiques concrètes? Où en sont les recherches?

Audrey Jougla , étudiante en philosophie éthique et auteur d'un mémoire sur "l'expérimentation animale: un mal nécessaire?" s'intéressera elle au statut de l'animal, à sa souffrance et à l'utilité de ces expérimentations. Pour ses recherches, elle a été à la rencontre des scientifiques et chercheurs qui travaillent chaque jour sur les animaux dans les laboratoires.

François Lachapelle, neurobiologiste, est directeur de recherche et chef du bureau expérimentation animale à l’INSERM. Il nous racontera lui pourquoi il n'est pas possible aujourd'hui de se passer de l'expérimentation animale. Selon le rapport du GIS francopa, "l’expérimentation animale ne représente en effet que 30% de l’activité, contre 70% pour les méthodes alternatives".

Retrouvez La tête au carré :

Dossier01
Dossier01 © cc axel VF / axel Villard Faure
Chronique02
Chronique02 © cc axel VF / axel Villard Faure
nouret
nouret © cc by Axel VF
facebook01
facebook01 © cc axel vf / axel villard-faure

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.