Reconstitution de Toumaï © MPFT / France 2
Reconstitution de Toumaï © MPFT / France 2 © Radio France

Sur nos 7 millions d'années d'existence, nous sommes restés 5 millions d'années en Afrique. Il y a 2 millions d'années, le genre Homo a eu l'envie de se déployer ailleurs, vers le Nord, parce qu'il en avait les moyens, et puisque le climat l'y a contraint. Alors que le climat nous a poussés à nous sédentariser, notre urbanisation impacte aujourd'hui à son tour sur l'équilibre climatique.

Pour reconstituer l'histoire du temps de Toumaï (il y a 7 millions d'années), nous faisons des bonds temporels énormes. C'est là aussi l'art de la paléoanthropologie que de prendre du recul sur notre histoire actuelle, pour nous constituer des points d'ancrage dans le passé.

Pourquoi se demander d'où l'on vient? Comment définir notre genre Homo? Peut-on reconstituer l'histoire des interactions entre les hommes? Où va-t-on chercher demain?

Pour nous en parler, nous recevonsMichel Brunet , professeur de paléoanthropologie à l’université de Poitiers, directeur du laboratoire de Géobiologie, Biochronologie et Paléontologie de l'UMR CNRS 6046 et professeur de paléoanthropologie au Collège de France. Michel Brunet a découvert Toumaï au Tchad en 2001 , notre plus vieil ancêtre humanoïde connu vieux de 7 millions d’années. En 1995 il a révolutionné l’idée que l’on se faisait de l’histoire de l’humanité, lorsqu’il a trouvé le crâne d’Abel, 3,5 millions d’années, à l’ouest du grand Rift qui coupe en deux la corne de l’Afrique. On imaginait avant cette date que les origines de l’homme étaient à l’est. Michel Brunet sort aujourd'hui son ouvrage : Nous sommes tous Africains aux éditions Odile Jacob.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.