La revue La Salamandre consacre ce mois-ci son dossier à la longévité chez les espèces animales et végétales, cela rappelle les créatures fantastiques qui déjouent la mort.

L'hydre d'eau douce
L'hydre d'eau douce © Getty / NNehring

La revue La Salamandre fête son 250ème numéro et consacre pour l'occasion son dossier à la longévité chez les espèces animales et végétales.

De tout temps, les humains ont cherché à échapper à la condition de mortel et cette immortalité convoitée s’illustre à travers les personnages surnaturels : géants pluricentenaires, hydre aux têtes qui repoussent, elfes immortels…  Nombre de ces créatures sont en fait inspirées d’êtres réels qui se jouent de la mort chacun à leur manière. Comme la méduse Turritopsis dohrnii qui a la capacité de rajeunir à volonté, ou les mélèzes des arcs alpins qui s'adaptent à la rudesse de leur milieu pour vivre plus de 1000 ans.

Si l'immortalité reste une chimère, certaines espèces pourraient nous aider à mieux comprendre les mécanismes du vieillissement. C'est le cas de l'hydre, un petit invertébré qui régénère sa tête en cas de blessure et même chaque partie de son corps... 

Avec Brigitte Galliot, professeure et vice-rectrice de l’université de Genève, spécialiste des processus de sénescence et de régénération. Elle s’intéresse tout particulièrement à percer les secrets de la jeunesse éternelle des hydres.

Et Julien Perrot, fondateur et rédacteur en chef de la revue naturaliste La Salamandre.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.