Se sentir optimiste n'est pas si simple, mais on peut le devenir ! L'optimisme est caché en chacun de nous, il suffit juste de savoir où et comment le chercher.

optimisme
optimisme © / http://www.gettyimages.fr/detail/photo/children-running-into-sea-together-image-libre-de-droits/479730345

L'émission

92 % des Européens ont un sentiment négatif sur l'avenir de leur pays ou sur le sort de leurs concitoyens. Dans l'Hexagone, 97 % des ménages voient les choses en noir. Davantage que les Espagnols (94 %) ou les Italiens (91 %). Surtout, 85 % des Français pensent que les choses ne feront que s'aggraver dans l'année à veni r, contre 75 % des Européens....

Mais comment rester optimiste dans ce pessimisme ambiant ? Pourtant l'optimisme ce n'est que du bon!

L’optimisme protège face aux difficultés de la vie et réduit l’effet potentiel du stress sur la santé émotionnelle et même physique.. Il a un impact sur le comportement humain, sur la vie de couple, les enfants, l’éducation la santé, la vie psychique…c’est donc un facteur de résilience au stress, au trouble de l’adaptation et même à la dépression !

Où trouver la source de ses bienfaits ? En nous !!!!! Les racines de l’optimisme potentiel sont là dans notre petite enfance. Il faut juste « réenfanter sa vie ». Nous en possédons les racines depuis que nous sommes bébés.

Quelles sont les psychothérapies pour devenir optimiste ?Alain Braconnier, psychiatre et psychologue, propose deux psychothérapies « antiméthode Coué » -Les thérapies se basant sur la psychologie positive pour changer le schéma de penser des pessimistes et les pensées automatiques et les thérapies reposant sur l’approche psychanalytique en mettant en lumière les mécanismes bloqueurs installés depuis l’enfance pour trouver la « liberté intérieure » qui rend optimiste.

avec Alain Braconnier, psychiatre, psychologue, ancien directeur de l’Association de santé mentale du 13 ème arrondissement de Paris, consultant au CHU Pitié-Salpêtrière.

Annonce : Optimiste, l’optimisme intelligent d'Alain Braconnier aux éditions Odile Jacob

A la sortie du studio

Une nouvelle brève d'ascenseur: Que faut-il faire pour devenir optimiste? Pour Alain Braconnier, il faut fréquenter des personnes optimistes. une interview en une minute dans l'ascenseur :

Résumé des échanges sur Twitter

[attachiframe|nid=898898]

Retrouvez La tête au carré :

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2014/04/e2dd13e8-c3e5-11e3-907f-782bcb6744eb/640_dossiers.jpg" alt="DossiersTAC1404" width="640" height="50" />
DossiersTAC1404 © cc by Axel VF / Axel VF

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.