Nul n'ignore que la science a longtemps été le domaine exclusif d'Homo mathematicus, que les femmes savantes sont ridicules et que les ingénieures ne sont pas légion. Mais si les sciences dures marchent à la testostérone, c'est aussi que leur histoire a été écrite par des hommes, attentifs à prouver par X+Y que les femmes sont génétiquement incapables de rigueur logique et d'abstraction. Pourtant, de la femme de Cro-Magnon à Dian Fossey et d'Emilie du Châtelet à Ada Lovelace, les femmes sont omniprésentes au coeur de la science. Aujourd'hui, la mission pour la place des femmes au CNRS (créée en 2001) mène des actions de sensibilisation et de communication, notamment en direction des jeunes filles. Elle contribue à l'identification des verrous affectant la carrière des femmes par la production d'indicateurs sexués et par les études qu'elle diligente.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.