[scald=11213:sdl_editor_representation]Loin d’être seulement une grotte ornée périgourdine ou même française, Lascaux est un monument d’importance mondiale. Il transcende cultures et frontières, et fait partie de notre héritage commun. C’est pourquoi, cette caverne, son étude, l’interprétation de ses œuvres et les avatars de leur conservation intéressent légitimement au-delà des frontières de l’Hexagone. Il est normal que, lorsque des périls la menacent, des craintes s’expriment en dehors du cercle étroit des conservateurs et des préhistoriens.La médecine traditionnelle? La convergence entre médecine moderne et médecine traditionnelle est à l'étude depuis quelques années en Afrique. Tandis que les politiques de santé publique s'échafaudent en matière de phytomédicaments, les guérisseurs ou tradithérapeuthes, commencent à être reconnus dans certains pays, et des structures légales apparaissent. C'est le cas du Niger, où nous avosn visité à Niamey, la capitale, le centre de soin "Les plantes de l'espoir". il s'agit d' une structure agréée par le ministère de la santé, et le responsable, Mr Béchir, a suivi une formation aux plantes médicinales au Burkina Faso. C'est un reportage à Niamey d'Agnès Faivre.Philippe Henarejos et la chronique » La tête dans les étoiles » avec la revue Ciel et Espace Ciel et Espace

invité(s)

MARC GAUTHIER

président du comité scientifique international de LASCAUX### JEAN CLOTTES

conservateur général honoraire du Patrimoine, spécialiste de l’art rupestre et président du Symposium international « LASCAUX ET LA CONSERVATION »### programmation musicale

AYO

Lonely ### JEAN LOUIS AUBERT

Juste une illusion ### MERLOT

Ca va, ça vient ### liens

DOSSIERS DE L’ARCHEOLOGIE : « LASCAUX, patrimoine de l’humanité »

Hors série n°15 de juin 2008### Musée de l'homme

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.