Se demander comment la théorie de l’évolution pourrait décrire au-delà de l’évolution des espèces, l’évolution des organisations biologiques et l’évolution des écosystèmes. Les responsables, sont « collectifs » et tout n’est que réseaux et interactions.

de l'ADN à l'Homme - entrelacements et biologie évolutive
de l'ADN à l'Homme - entrelacements et biologie évolutive © Getty / KTSDESIGN/SCIENCE PHOTO LIBRARY

Attention, retracer nos origines est bien plus complexe qu’on ne le pense « Homo sapiens n’est pas vraiment le bipède original que nous croyions triomphalement campé en haut de sa branche évolutive ». Les éléments étudiés par les biologistes sont en interaction, il existe donc au cœur de toute la biologie des collectifs, c'est la thèse avancée par Eric Bapteste, biologiste évolutionniste et philosophe. Il publie chez Belin, Tous entrelacés! des gènes aux super-organismes: les réseaux de l'évolution. 

L'auteur propose qu'à toutes les échelles les dynamiques des réseaux façonnent l'évolution. En s'appuyant sur une transmission dite horizontale, à savoir le transfert de gènes d’un organisme à un autre au cours de leur vie « le vivant devient tout à coup bien plus complexe que prévu ».
Dans cette épopée de l'entrelacement, il y a une multitude de protagonistes et entre eux, existent des relations de complicité, de symbiose… Ainsi, en partant du gène, pour comprendre les processus d’interactions entre cellules puis entre les organismes multicellulaires, Eric Bapteste retrace une Odyssée de la vie, mais réorientée, tissée de réseaux. Tout s’entre-mêle sans cesse. Quand une rencontre se fait entre deux protéines, entre deux cellules, entre deux microbes… tout tend à s’entrelacer davantage, de là résonne la dynamique évolutive du vivant sans cesse en processus. Un paradigme, où la symbiose, la compensation, la co-habitation et la co-construction entre des organismes d’espèces différentes semblent être des moteurs essentiels du vivant.

Nous sommes donc composites et le résultat d’entrelacements de différents types d’organismes travaillant en interdépendance. L'auteur veut donner une idée systémique et complexe pour atteindre d’autres problématiques. Il propose une actualisation de la théorie de l’évolution de Darwin. Déchiffrer de cette façon le passé, permettrait de « s’interroger autrement sur notre avenir ». L'étude de ces « entrelacements entre les espèces » et en ce qui nous concerne, « avec les microbes », permettra peut-être un jour de savoir comment ils nous affecteront demain !

Les invités
Programmation musicale
  • DAVID BYRNE

    EVERYBODY S COMING TO MY HOUSE

    2017

  • BRIGITTE FONTAINE
    BRIGITTE FONTAINE

    Y'a des Zazous

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.