La nécropole néolithique de Cherré (72)
La nécropole néolithique de Cherré (72) © / Gregofhuest

Depuis les années 2000, la vision que nous avions de nos origines a été bouleversée par de nombreuses découvertes. Il y a eu un enrichissement des portraits dans la lignée humaine, comme Toumaï ou Homo naledi , qui modifie nos modèles actuels. Mais ces découvertes montrent aussi que la fabrication d’outils, d’objets de décorations ou encore la présence de gravures sur des pierres, sont des pratiques bien plus anciennes que ce l’on pensait. Il semblerait que l’art et le symbolique soient apparus bien plus précocement que ce que les chercheurs pensaient.

Toutes ces nouvelles données enrichissent nos connaissances sur nos ancêtres, sur leur manière de vivre, de penser la vie et la mort. C’est l’origine même de nos sociétés qui en est modifiée. Par ailleurs, l’apparition de ces nouveaux groupements de population a été en partie accompagnée de conflits, et parfois même de massacre entre clans.

Comment sommes-nous passés des sociétés de chasseurs-cueilleurs à des sociétés plus sédentaires ? A partir de quand ont eu lieu ces changements ? L’agriculture et l’élevage sont-ils forcément liés à l’apparition des communautés ? De quand date les premiers conflits entre sociétés ?

Pour nous éclairer sur ce sujet, nous recevons aujourd’hui Sophie de Beaune , préhistorienne, professeur de préhistoire à l’Université de Lyon III et chercheuse dans le laboratoire d’« Archéologies et Sciences de l’Antiquité » de Nanterre ; Jean-Paul Demoule , archéologue et professeur de protohistoire Européenne, à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne ; et Jean-François Dortier , sociologue, fondateur et directeur du mensuel Sciences Humaines ainsi que des éditions SciencesHumaines.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.