[scald=11079:sdl_editor_representation]En Lituanie, napoleon désigne un gâteau. Au Danemark, vous pouvez, par temps de frimas, acheter du grand vin de pinard. En néerlandais, un colbert est une veste. En allemand, salopp veut dire " sympathique " ou " décontracté ". En bulgare, sifon qualifie une personne stupide et parashoutiste une personne pistonnée. Omelette et champagne, déshabillé et blouse, bel étage et chaise longue, garage et garçonnière, rendez-vous et Je m'en fous ! sont en Europe comme à la maison. Voici le récit allègre du devenir des mots français dans les langues européennes, de l'irlandais au norvégien, du polonais au grec. Comment le français est-il parvenu à traverser les frontières ? Qu'ont retenu ces autres langues de la nôtre ? Pourquoi certaines se sont-elles montrées plus hospitalières que d'autres ? Des traces durables laissées par la grande histoire aux hasards des petites rencontres et des modes, la langue française vit d'une autre vie dans une Europe dont la diversité linguistique enchante.2° épisode de notre feuilleton sur les mécanismes du froid. (Ré)écoutez le reportage d'Anne Riou > Anne Riou, notre reporter, a cherché des explications sur la lutte contre le froid auprès de Philippe Desmurger qui est professionnel de la montagne et musher à Orcières Merlette dans les Hautes Alpes, ainsi qu’auprès d’un médecin spécialiste des pathologies du froid : Le Docteur Emmanuel Cauchy qui donne des consultations de médecine de montagne à l’hôpital de Chamonix. Le musher Philippe Desmurger Docteur Emmanuel Cauchy, spécialiste de la pathologie du froid à Chamonix a publié "Petit manuel de médecine de montagne. Glénat en 2007 Docteur vertical chez Glénat. Coll hommes et montagnes en 2006 Médecin d'expé. c

invité(s)

Marie Treps

Semiologue et linguiste, chercheur au CNRS### programmation musicale

Pink Floyd

Another brick in the wall ### Andrew Bird

Oh no ### Arthur H

Si tu m’aimes

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.