« Internet rend-il bête ? » : tel est le titre un peu provocateur d’un best-seller de l’essayiste américain Nicolas Carr, qui vient d’être traduit en français (éd . Robert Laffont). S’appuyant sur des études scientifiques effectuées outre-atlantique, il y montre comment l’utilisation d’Internet a opéré une véritable « révolution » dans notre cerveau. Notre cerveau, éminemment plastique, se serait déjà adapté à l’usage intense de ces nouvelles technologies, comme il se serait adapté dans le passé à l’invention de l’écriture ou au développement de la lecture. Elles auraient modifié le fonctionnement de notre mémoire, de notre attention, nos rapports à l’apprentissage, et plus profondément notre intelligence, notre façon d’appréhender le monde et de le penser. Les digital native (ceux qui sont nés avec Internet) seraient donc, selon lui, de véritables mutants.. Les recherches récentes en neurosciences ont en effet démontré la plasticité de notre cerveau, que les connexions neuronales se modifiaient en permanence en fonction de nos expériences vécues, mais aussi des outils qu’on utilise.

Avec JEAN PHILIPPE LACHAUX , neurobiologiste et directeur de recherche à l’Inserm au CENTRE DE RECHERCHE EN NEUROSCIENCES de Lyon pour son livre « Le cerveau attentif, contrôle, maîtrise et lâcher-prise »ED Odile Jacob

www.lecerveauattentif.fr

Jean-Philippe Lachaux
Jean-Philippe Lachaux © Radio France

ET EMMANUEL SANDER , professeur en psychologie du développement à l’Université Paris 8, directeur adjoint du laboratoire "Paragraphe" et responsable de l’équipe « Compréhension, raisonnement et acquisition des connaissances »

Il est co-auteur Douglas Hofstadter d'un ouvrage à paraître en 2012 chez Odile Jacob, intitulé "Surfaces et Profondeurs".

Emmanuel Sander
Emmanuel Sander © Radio France

ET Christine Legrand , journaliste, chef de service au journal La croix. Elle a supervisé le dossier : "Comment les nouvelles technologies modifient notre cerveau" dans la Croix.

Christine Legrand
Christine Legrand © Radio France

« Internet rend-il bête ? » de Nicolas CARR ED ROBERT LAFFONT

"Le focus de la Revue de presse" : Marylène Patou-Mathis, directrice de recherche au CNRS travaillant au département Préhistoire du Muséum national d’histoire naturelle, présente deux événements culturels et pédagogiques organisés à l'Insitut de paléontologie humaine à Paris autour du rhinocéros préhistorique offert par M. Reynaud à l'Institut l'année dernière.

Les liens

Le Rhino de Monsieur Reynaud - Un an après... Programme des événements organisés par l'Institut de paléontologie humaine à l'occasion de l'anniversaire de l'acquisition du squelette d'un rhinocéros préhistorique.Résultats d'une investigation scientifique - Conférence - Spectacle - Ateliers pédagogiques

Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.