Bien que pour l’homme, les termites apparaissent comme des nuisibles, ils interviennent dans notre écosystème tempéré comme des xylophages utiles. Ce double aspect nuisible/utile possède un poids sociologique et écologique.

Une colonie de termites
Une colonie de termites © Getty / jeridu

Une termitière monumentale de la taille de la Grande-Bretagne a été découverte récemment au Brésil : 200 millions de monticules de plus de 2,5 mètres de haut trahissent un gigantesque réseau habité par une même espèce depuis plus de 4 000 ans. Cette structure géologique monumentale est l’œuvre des termites. Les termites sont des insectes sociaux, avec des castes différenciées et complexes, des comportements de groupes coordonnés autour de la construction du nid et de la recherche de nourriture. 

Ils sont utiles pour aérer le sol mais hélas nuisibles pour les constructions car leur aliment de prédilection est le bois mort. Leur capacité à rechercher la cellulose réside dans l’organisation de la société qui est essentiellement composée d’individus appartenant à la caste des ouvriers. Ainsi, dans une colonie (ou une termitière) installée dans le sol, plusieurs milliers, voire des dizaines de milliers d’individus ouvriers, prospectent en permanence les couches superficielles du territoire où ils se trouvent, à la recherche de vieilles souches ou d’autres matériaux cellulosiques. Lorsque des individus en quête de nourriture butent contre les parties enterrées d’une construction (fondations, parpaings, maçonneries, dalle de béton…), ils ne rebroussent pas chemin, mais cherchent à poursuivre leurs investigations à l’intérieur du bâtiment. 

Qu’est-ce qu’un termite ? Comment s’organise la vie sociale dans une termitière ? Quelle est la particularité de l’intelligence sociale des termites ? Est il un insecte invasif, nuisible, utile ? Trouve-t-on des termites partout dans le monde,  en France métropolitaine et outre-mer ?  Comment s’en protéger ?

avec Anne-Genevieve BAGNERES-URBANY écologue chimiste, Directrice  de Recherche CNRS au Laboratoire CEFE, le Centre d’Ecologie fonctionnelle et  évolutive  à Montpellier et Magdalena Kutnik biologiste entomologiste  Responsable du Laboratoire de Biologie de l’Institut technologique FCBA (Forêt Cellulose Bois-Ameublement Construction)

Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.