Comment s'adapte-t-on pour vivre à plus de 4 000 m d'altitude ?

Montagne du Pérou
Montagne du Pérou © Getty / Pintai Suchachaisri

Avec l'altitude, la pression atmosphérique baisse et l'oxygène se fait de plus en plus rare. Pour faire face à ces conditions extrêmes, les populations de haute montagne ont développé d'extraordinaires capacités d'adaptations au cours du temps. Mais une pathologie spécifique survient chez certains habitants : le mal chronique des montagnes qui se manifeste par des maux de tête et troubles de la circulation.

  • Samuel Vergès, physiologiste à l'Inserm et à l'Université de Grenoble, étudie l'hypoxie d'altitude chez les habitants de la Rinconada, ville du Pérou perchée à 5300 m d'altitude.

Pour la faune et la flore, l'altitude est aussi un milieu rude mais certaines espèces ont développé des stratégies pour y survivre toute l'année. Comme la saxifrage à feuilles opposées qui pousse en coussinets pour mieux résister au froid, ou le lagopède alpin qui s'enveloppe de plumes jusqu'aux pattes.

  • On en parle avec le naturaliste Christian Couloumy, président de l'association "Envergures alpines" et auteur du livre Rapaces, entre ciel et terre aux Editions Glénat.
Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.