Si le couple se meurt par la manière dont il a été modelé par les institutions depuis deux siècles, ne devrions-nous pas le reconcevoir ?

Trois couples du groupe The Tremeloes dans les années 1960
Trois couples du groupe The Tremeloes dans les années 1960 © Getty / Wesley

Pour Marcela Iacub, le nombre de divorces, la baisse de la conjugalité, les plaintes pour violences conjugales sont les indicateurs de la fin d’une institution que nous prenons pour naturelle et éternelle, et non pas le prix à payer pour notre liberté amoureuse.

Il est temps de sortir des schémas qui nous emprisonnent et de penser à des alternatives.

En s’appuyant sur la théorie de la philanthropie sexuelle de Charles Fourier, Marcela Iacub nous invite à prendre du recul sur le modèle du couple actuel devenu trop fragile, et qui tend plutôt à nous isoler.

Pour Philippe Brenot, il s'agirait plutôt de réinventer le couple après la fin du mariage institutionnalisé.

Aller plus loin

Le couple a-t-il encore un avenir ?

"Le couple, c'est comme le loto"

“L’adultère est une espèce en voie de disparition”

Les invités

Les références

Programmation musicale

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.