Dans le Club, un aventurier autonome grâce aux low tech, un projet art et science pour sauver le corail, et un botaniste fasciné par la beauté des arbres

Corentin de Chatelperron, ingénieur français, aventurier et fondateur du bateau-projet-expédition "Nomade des mers"
Corentin de Chatelperron, ingénieur français, aventurier et fondateur du bateau-projet-expédition "Nomade des mers" © Maxppp / Vincent Mouchel

Dans le Club de ce vendredi, Corentin de Chatelperron aventurier et fondateur du Low Tech Lab,

Corentin de Chatelperron est un aventurier ingénieur qui s’intéresse au low tech. Il navigue sur son bateau le "Nomade des mers" et va à la rencontre des "géo trouvetout", des débrouillards, des créateurs locaux d'innovations utiles et durables, des recycleurs, des éco-innovateurs.  Il propose ses aventures dans la série documentaire "Nomade des mers, les escales de l'innovation" sur ARTE du 29 octobre au 16 novembre 2018, du lundi au vendredi à 17h30 et dans son livre chez Arte Edition et  E/P/A

La dentelle du Puy en Velay pour sauver la barrière de corail : tel est le pari lancé par l'artiste plasticien Jérémy Gobé... Un pari réussi, puisque chercheurs et industriels s’intéressent et soutiennent le projet. L’objectif : créer un nouveau matériau pouvant servir de substrat pour la repousse du corail en mer. Avec Isabelle Domart-Coulon biologiste spécialiste des coraux et des éponges, ils viennent nous présenter un projet original intitulé CorailArtefact. 

Les peintres savent nous ouvrir les yeux sur la beauté des arbres, leur complexité, leur mystère et leur fragilité. Dans un très beau livre intitulé Arbres, Christophe Drénou a réuni des oeuvres sur le sujet. Chaque tableau de ce livre montre un arbre, entier ou partiel, réel ou imaginé, figuratif ou suggéré, mais toujours chargé d'émotions et de sens. Botaniste spécialiste de l’arbre, il nous racontera qu'à la base de sa vocation de botaniste il y a une admiration esthétique pour la beauté des arbres.

Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.