Devenir mère n’est pas aussi simple qu’on le croit. Baby blues, dépression périnatale, psychose puerpérale… Parlons-en pour mieux comprendre ces troubles…

Devenir mère n’est pas aussi simple qu’on le croit
Devenir mère n’est pas aussi simple qu’on le croit © Getty / Alexandra Grablewski

Au lieu d’attendre un « heureux événement », beaucoup de femmes vivent mal leur grossesse. Certaines, avant ou après l’accouchement, sont assaillies par des idées bizarres, pleurent sans raison. Se jugeant incompétentes, elles ne désirent pas s’occuper de leur enfant. Ce doute, parfois, les pères l’éprouvent aussi.

Trois de ces manifestations sont aujourd’hui bien connues : le blues du post-partum, la dépression périnatale et la psychose puerpérale. Comprendre ces troubles, c’est se donner les moyens d’éclairer d’un jour nouveau la maternité, que nous avons peut-être trop tendance à sacraliser ou à idéaliser…

Mathieu Vidard reçoit pour en parler :

Jacques Dayan,psychiatre. Ancien professeur associé à l’Institut de psychiatrie de Londres, professeur à l’université de Rennes, Jacques Dayan exerce au sein du pôle universitaire de pédopsychiatrie de Rennes. Il a publié notamment, _Les baby blues_

Geneviève Delaisi de Parseval,psychanalyste. Son livre La Famille expliquée à mes petits-enfants, est paru à l'automne

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.