Au menu du club de cette semaine : Une association pour les "Dys" de France, comment éviter de se retrouver dans une "conférences prédatrices" et le "vocabulaire ordinaire et extraordinaire des lieux urbains".

Cette semaine dans le club de la tête au carré, Adrien Ropartz vient nous parler de l'association qu'il a créée pour aider les Dys, le physicien et directeur de recherche au CNRS Daniel Bloch nous apprend à repérer les "Conférences prédatrices" et Le philosophe de l'urbain Thierry Paquot nous présente son nouveau dictionnaire Dicorue.

Adrien Ropartz a 18 ans et a créé en Mars 2017, l'association DysNetwork s'adressant aux nombreux Dys de France. Lui même diagnostiqué Dyspraxique et Dysphasique à l'âge de 15 ans, il souhaite mettre à disposition des outils pour aider les jeunes qui sont dans le même cas que lui. Encore mal (re)connus ces troubles au niveaux des fonctions cognitives sont assez handicapants pour les enfants qui se retrouvent souvent en échec scolaire du fait du manque de moyens dont ils disposent pour travailler correctement en classe. Pour les quelques 2% d'enfants d'une classe d'âge qui souffrent de Dysgraphie, l'écriture manuscrite demande un effort de concentration très élevé et l'utilisation d'un ordinateur ou d'une tablette les soulage énormément dans leur parcours scolaire. Via son site internet www.Dysnetwork.com, il teste et conseille les dys sur le choix des logiciels et de leur prise en main.

Ces conférences scientifiques qui n'en sont pas
Ces conférences scientifiques qui n'en sont pas © Getty / jeffbergen

Le physicien et directeur de recherche au CNRS Daniel Bloch a mené une enquête sur les "Conférences Prédatrices".  Il s’agit de conférences au contenu scientifique pauvre voire nul et dont le but est « clairement » lucratif. La plupart du temps, les organisateurs embrouillent les chercheurs et les attirent en créant de faux comités constitués de chercheurs de renom, parfois sans leur accord. L'inscription peut coûter jusqu'à 2500$ à l'institution des universitaires qui participent. Ces derniers se laissent séduire par la possible publication d'un article à portée "internationale" fait à la suite de la rencontre ou la destination dans laquelle la conférence a lieu, souvent à l'étranger.
Il sera accompagné par Aline Richard, rédactrice pour le site The Conversation.

Le Philosophe de l'urbain Thierry Paquot est le troisième invité du club. Il nous présentera son dernier ouvrage "Dicorue", un dictionnaire de termes évoquant de près ou de loin la "rue". Ainsi, parmi les 180 "entrées" qui constituent le livre, on retrouve les flâneurs et les touristes. A la lettre "C", café, avec  son origine en tant que boisson mais aussi sont utilité sociale comme lieu de rendez-vous, d'échanges et de rencontres.  On y apprend ensuite le rôle prépondérant des Passages, lieux à la frontière entre le privé et le publique, dans la naissance des vitrines et de l'éclairage urbain.
"Dicorue. Vocabulaire ordinaire et extraordinaire des lieux urbains". Thierry Paquot, CNRS Editions.

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.