Année après année, la campagne française disparaît sous la ville. Malgré les proclamations indignées et les législations vertueuses, la terre fertile se raréfie, les espaces naturels se morcellent, la ville s’éparpille et se cloisonne, l’automobile s’impose comme unique lien social. Le phénomène, connu sous le nom d’étalement urbain, ne résulte pas seulement, comme on le croit souvent, de la crise du logement et du désir d’accession à la propriété individuelle. Centres commerciaux, entrepôts, parkings, la ville étalée se nourrit, en France comme ailleurs, d’une économie opulente et d’une société qui valorise le bonheur individuel, à court terme de préférence. Autrement dit, nous sommes tous responsables...

Un jour, la Seine débordera de son lit, comme elle l’a fait en 1910. Malgré les progrès des sciences et des techniques, une telle inondation est inéluctable. Quand se produira-t-elle ? Nous l’ignorons. Nous savons en revanche qu’elle aura des retombées désastreuses, infiniment plus graves qu’il y a un siècle. Elle provoquera des dommages considérables et risquera de paralyser la vie économique de la région capitale, centre névralgique du pays.

Avec Olivier Razemon

Journaliste free lance, notamment pour Le Monde (et aussi pour Géomètre, destiné à ces professionnels) Auteur avec Eric Hamelin de « La tentation du bitume » aux éditions Rue de l’échiquier

Magali Reghezza-Zitt

Géographe

Auteur de l’ouvrage « Paris coule t-il ? » paru chez Fayard

  • Le reportage d'Antonio Fischetti

Aujourd’hui, troisième épisode du reportage d’Antonio Fischetti sur le séjour d’Einstein à Bern, en Suisse, entre 1902 et 1909, c’est à dire à l’époque où il rédige la théorie de la relativité restreinte.

Antonio nous amène visiter le musée Einstein à Bern.

Première partie : la jeunesse d’Albert.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.