On attribue souvent aux parasites l’image de bêtes malveillantes. Pourtant, leurs stratégies fascinent et leur présence peut se révéler une source de bienfaits pour le monde vivant.

Illustration du parasite de la maladie du sommeil
Illustration du parasite de la maladie du sommeil © AFP

Si les parasites vivent aux dépens d'un hôte et interagissent avec lui de manière durable, il est parfois subtil de les distinguer d’une relation symbiotique ou mutualiste. Dans la lutte entre les parasite et leurs hôtes, certaines espèces ont élaboré les stratégies les plus ingénieuses pour survivre. Le champignon Cordyceps manipule ainsi le comportement des fourmis pour mieux se reproduire, tandis que la sacculine forcent le crabe à s’occuper de sa progéniture. Mais alors le parasite revêt une image négative, on oublie qu’il est aussi un facteur de l’évolution. Les virus sont une grande source d’inspiration pour les chercheurs et ont contribué à modeler le vivant tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Avec Pierre Kerner, maître de conférence en génétique évolutive du développement et auteur du blog Strange Stuff and Funky Thing

Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.