Cette semaine dans le club de la tête au carré : des potagers sur les toits de Paris, la difficulté d'appréhender la théorie de l'évolution et l'importance de détecter les "fake news" scientifiques.

Potager urbain avec le demonstrateur d'agriculture urbaine mis en œuvre au siege social, Maison de la RATP.
Potager urbain avec le demonstrateur d'agriculture urbaine mis en œuvre au siege social, Maison de la RATP. © Getty / Bruno Levesque

Depuis 2012, l'école AgroParisTech expérimente l'agriculture urbaine. En témoignent les potagers qui y sont installés. Tomates, salades et radis y poussent en essayant de s'inscrire dans un cercle vertueux de réutilisation des déchets. Au-delà de la simple production alimentaire, l'initiative multiplie les effets écosystémiques positifs. Baptiste Grard, post-doctorant d'AgroParisTech à l'origine de l'expérience, nous en dira plus.

Tout le monde connaît la théorie de l'évolution de Darwin, mais tout le monde ne la comprend pas forcément bien. Et pour cause : notre cerveau brouille les pistes. C'est la façon même dont nous avons évolué qui complique la compréhension même qu'on peut avoir du phénomène. Ce n'est toujours pas clair ? Thomas C. Durand fait le point avec son livre L'Ironie de l'évolution.

Les fausses informations scientifiques sont légion
Les fausses informations scientifiques sont légion © Getty / baileyguinness

Votre voisin vous assure bec et ongle que la terre est plate ? Les fausses informations sont légion, et le milieu scientifique n'y échappe pas. Alors attention ! C'est le cri d'alarme que passe Florian Gouthière dans Santé, science, doit-on tout gober ? 

Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.