Émotions (Autoportrait)
Émotions (Autoportrait) © Jacques Honvault / Jacques Honvault

Deux sujets dans ce "Club des Têtes au carré" pour une thématique : les images. Avec l'ingénieur photographe Jacques Honvault, la haute vitesse les rend spectaculaires ; au Musée des arts et métiers, elles sont biomédicales et rendent la vie transparente.

La photographie scientifique

À la lisière entre art, sciences et prouesse technique, le travail de l'ingénieur photographe Jacques Honvault consiste en de nombreuses photographies artistiques, réalisées grâce à d’ingénieux dispositifs et qui donnent à voir la face cachée d’événements simples. En utilisant un flash de 3 millionièmes de seconde, il révèle le spectaculaire dans l’ordinaire, ou comment un phénomène physique provoque une émotion esthétique : ballon qui éclate en forme de pieuvre, liquide bondissant hors d’un verre, autant de visions dont l’œil peine à accepter la réalité. L’artiste aborde également une nouvelle approche, basée sur le procédé de la synthèse différentielle : analysant la différence entre deux photographies, il révèle les effets insoupçonnés de l’air, du poids, de la température. Jacques Honvault nous convie à un voyage au cœur des merveilles invisibles qui peuplent notre quotidien.

Imagerie biomédicale et Virtual Life Art

Voilà trente ans, les imageurs par résonance magnétique (IRM) ont été utilisés pour la première fois au service de la médecine. C'est une des dernières révolutions dans l'histoire de l'imagerie médicale, débutée en 1895 avec la radiographie. Après les simples « photographies » de l'intérieur du corps humain, fournissant des informations sur la structure osseuse ou la forme des différents organes, l'imagerie médicale offre aujourd'hui une vue imprenable sur ces mêmes organes en train de fonctionner et permet de visualiser le métabolisme cellulaire. Elle facilite ainsi l'étude de nombreux processus naturels comme le vieillissement et le diagnostic de maladies (détection du cancer et de certaines affections neuro-dégénératives). Désormais, ces outils sont essentiels pour soigner les patients avec une meilleure efficacité.

Du 2 mai 2012 au 6 janvier 2013, dans le cadre d’un partenariat, le Musée des arts et métiers ouvre ses portes au CNRS pour présenter une exposition-dossier grand public, retraçant les multiples techniques et les applications de l’imagerie biomédicale ainsi que ses différents apports à la société, réalisés à partir des recherches menées dans les laboratoires du CNRS.Pour évoquer cette exposition "Imagerie biomédicale : la vie en transparence " ainsi que pour faire un point sur les rapports entre imagerie médicale, art et société, La Tête au carré reçoit Xavier Maître , chercheur au Laboratoire d’imagerie par résonance magnétique médicale et multi-modalités et le docteur Rodolphe von Gombergh , radiologue et artiste.

Dans le cadre du Festival Bains numériques d'Enghien-les-Bains, la médiathèque Georges Sand propose une exposition du travail de Rodolphe von Gombergh intitulée "Trans-apparence".

Le focus de la revue de presse

Une récente étude parue dans la revue Nature Communications semble mettre en avant le rôle qu'auraient joué les chauves-souris, au cours de l'évolution, dans la contamination du règne animal par de nombreux virus. Ces informations sur la phylogénie des virus sont-elles inquiétantes ou ouvrent-elles à l'inverse des perspectives encourageantes ? On en discute au téléphone avec l'épidémiologiste François Moutou .

Evénement(s) lié(s)

Imagerie Biomédicale - La Vie en transparence

Trans-apparence - Exposition Rodolphe von Gombergh

Les liens

Jacques Honvault - Engineering Art

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.