Qu’elle soit exclusivement narrative, mythologique, théologico-politique on trouve dès les origines, des empreintes de la communication politique.

A l'heure de l’hyper-connectivité, est-ce la fin de la communication ?
A l'heure de l’hyper-connectivité, est-ce la fin de la communication ? © Getty / Henrik Sorensen

La communication fonde la cité, elle est présente et complète l’art de gouverner. Elle participe à la construction de la cité dans la gestion de ses relations

De la Maison Blanche à l’Elysée, on croise les premiers propagandistes américains, les « fils de pub », les conseillers en image et les spin doctors, jusqu’à la crise médiatico-politique qui s’opère actuellement sous nos yeux. Car assurément, les peuples sont de moins en moins dupes de leurs dirigeants qui, dépassés par la marche du monde, substituent toujours plus l’agitation de la com’ au volontarisme politique. Et les peuples commencent à s’affranchir de l’artillerie démagogique des oligarques politiques…

Nous avons de plus en plus d'outils pour communiquer... mais en même temps nous sommes de plus en plus capables de déchiffrer et de décoder. On devient nous-mêmes des professionnels de la communication.

Histoire de la communication en politique

Retour sur le métier de communicant en politique, considéré par nos invités comme le plus vieux métier du monde. Quand César écrit la Guerre des Gaules, il fait un acte de communication.

On peut considérer qu'elle émerge en tant qu'activité quand émerge l'opinion publique, soit à la fin du 18è - début 19è siècle. A ce moment les Princes réalisent qu'il est désormais impossible de gouverner sans tenir compte de l'avis du peuple.

L'un des fondateurs de ce que l'on considère comme la communication politique moderne, c'est Bonaparte. Il se saisit de la presse pour communiquer, fait des plans médias avant l'heure en se saisissant de gazettes pour raconter ses exploits.

Pourquoi n'appelle-t-on pas la communication de la propagande ?

La propagande a une volonté politique de déformer le message politique. La communication est un exercice qui s'insère dans un contexte démocratique. Elle tient compte de l'opinion publique. Alors que la propagande a une mécanique concrète qui consiste à marteler un message pour convaincre, et elle s'inscrit dans un contexte autoritaire et non pluraliste.

Les invités :

Arnaud BENEDETTI, Directeur de la communication à l’INSERM et professeur associéà la Sorbonne, auteur de « La fin de la com’ » Edition du Cerf et Priscille RIVIERE, enseignante en communication à l’Université de Marne La Vallée et Responsable adjointe du service presse de l’Inserm - Institut national de la santé et de la recherche médicale. Elle a co-écrit avec Arnaud Benedetti « La communication » Ed Economica

Programmation musicale
  • BETH DITTO
    BETH DITTO

    Fire

    Label : COLUMBIA2017

  • BETH DITTO
    BETH DITTO

    Fire

    Label : COLUMBIA2017

  • LAURA CAHEN
    LAURA CAHEN

    Réverbère

    Label : BELLEVUE MUSIC2016

  • Lou REED
    Lou REED

    Dirty blvd.

    Label : SIRE1989

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.