Ce vendredi : une enquête sur l’industrialisation des forêts françaises, une exposition sur le peuple Kalash, une communauté vivant dans un rapport sacré à la nature au cœur de trois étroites vallées de l’Himalaya, au nord-ouest du Pakistan, et deux candidats qui postulent au concours "Ma thèse en 180 secondes"

Coiffes kalash, kupas et shushut prêt de Frédérique Vayssac
Coiffes kalash, kupas et shushut prêt de Frédérique Vayssac © photo Olivier Garcin - musée des Confluences

Dans le Club de ce vendredi, une enquête sur l'industrialisation de la sylviculture, une exposition sur le peuple Kalash au Pakistan, et deux doctorants qui postulent au concours "MT 180" (ma thèse en 180 secondes") présenteront leur sujet de thèse. 

-"Coupez plus, pour produire plus!" La forêt couvre 31% du territoire français, soit 16,9 millions d’hectares mais nous ignorons tout d’elle, son état, son histoire. Nous nous en sommes peu à peu éloignés, nous avons fui les bois. Hélas,les forêts ont subi les mêmes dérives que l’agriculture productiviste. Dans son livre "Main basse sur nos forêts" Ed Seuil/Reporterre, le journaliste et auteur Gaspard d'Allens relate les   4 mois passés dans les massifs forestiers dans le Morvan, les Landes, le Limousin à la rencontre des sylviculteurs, des bûcherons ou de naturalistes qui œuvrent et luttent pour une sylviculture douce et durable. Il dénonce également le business et le coup de marketing "greenwashing" orchestrés par les entreprises qui souhaitent verdir leur image ainsi que l’industrialisation des forêts.

-La nouvelle exposition temporaire du musée des Confluences s’intéresse au peuple kalash, qui habite les hautes montagnes entre le Pakistan et l’Afghanistan.  Cette exposition est issue des voyages et recherches de deux ethnologues et un photographe : Viviane Lièvre, Jean-Yves Loude et Hervé Nègre. En 2016, ils lèguent leurs archives au musée des Confluences, permettant la mise en place de cette exposition ouverte jusqu' au 1er décembre 2019. Avec l'un des donateurs Jean Yves Loude, ethnologue.

Le catalogue de l'exposition, sous forme de BD-reportage  est à retrouver ici.   

Autres livres:  Le chamanisme des Kalash du Pakistan de Viviane Lièvre  Musée des Confluences et Solstice païen: fêtes de l'hiver chez les Kalash aux Editions Findalkly

-Le concours Ma thèse en 180 secondes propose à des doctorants de présenter leur sujet de recherche, en des  termes simples, à un public non scientifique. Chaque étudiant ou étudiante doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le Club de la tête au carré reçoit chaque vendredi deux des 16 finalistes. Aujourd'hui, nous accueillons Valentin Chaput, doctorant en biologie au laboratoire de physiologie végétale , à l’Université de Montpellier qui travaille sur l'alimentation des plantes et 

Yassin Tachikart, doctorant en biologie à l’Université de Montpellier à l’Insiitut de médecine régénératrice et de biothérapie. Il fait des recherches sur les cellules sénescentes. 

Voir la video de VAlentin Chaput

Voir la vidéo de Yassin Tachikart 

L'agenda du week-end

Au muséum d'histoire naturelle du Havre, "Abeilles, une histoire naturelle" jusqu'au 10 novembre.

Au Musée des Arts et Métiers à Paris, "Sur mesure, les 7 unités du monde" jusqu'au 5 mai 2019.

A la BNF, "le monde en sphères" jusqu'au 21 juillet 2019

Programmation musicale
  • O (OLIVIER MARGUERIT)Ce bateau (radio edit)2019
  • FRERE ANIMAL
    FRERE ANIMALVis ma vie2016
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.